Cyclisme

Le cycliste belge Frank Vandenbroucke, retrouvé mort le 12 octobre dans une chambre d'hôtel au Sénégal, a succombé à une embolie pulmonaire et présentait des "traces de piqûres sur ses avant-bras", a-t-on appris samedi à Dakar de source médicale. "Le décès de Vandenbroucke est dû à une embolie bilatérale, c’est-à-dire que les deux poumons étaient atteints. Nous avons aussi observé qu’il avait des problèmes cardiaques", a indiqué à l’AFP le médecin légiste qui a pratiqué l’autopsie, Isidor Boye, confirmant partiellement des informations données samedi par la presse belge.

Selon ce médecin, Vandenbroucke "présentait aussi des traces de piqûres sur ses avant-bras". "Seule une étude de toxicologie permettrait d’établir si cette mort est liée à de la drogue", a-t-il conclu. D’après une source proche du dossier jointe par l’AFP, "une seringue, de l'alcool et des médicaments ont été découverts dans la chambre d'hôtel de Vandenbroucke". "Il n’a pas été établi médicalement que Vandenbroucke était toxicomane", a toutefois précisé cette source. "Nous avons sollicité une étude de toxicologie mais cela posait un problème matériel. Ce type d’analyse ne peut pas se faire à Dakar", a-t-elle affirmé à l’AFP. D’après des médias belges qui avaient annoncé samedi les résultats de l’autopsie, la justice sénégalaise a donné son aval pour que le corps soit rapatrié.

"Le résultat de l’autopsie a été communiqué à la famille de Vandenbroucke", a assuré à l’AFP une source proche du dossier. "Il est possible que cela (le rapatriement) se fasse ce week-end", a-t-elle indiqué. Cette semaine, trois personnes avaient été arrêtées et inculpées pour "vol et recel" de deux téléphones portables et d'une somme d'argent, selon la gendarmerie. Il s’agit de la femme sénégalaise qui accompagnait Vandenbroucke et de deux receleurs. "Ils sont toujours en mandat de dépôt. Ils seront traduits devant le tribunal des flagrants délits la semaine prochaine", a indiqué à l’AFP un responsable de la gendarmerie, sous couvert de l’anonymat.

Frank Vandenbroucke avait été retrouvé mort à l'âge de 34 ans le 12 octobre dans une chambre d'hôtel à Saly où il était arrivé la veille pour passer quelques jours de vacances en compagnie d'un ami. La date des funérailles n'a pas encore été fixée. La famille du coureur a fait savoir qu'elle souhaite "une cérémonie en toute intimité", demandant à la presse de ne pas y assister.