Cyclisme

Le Colombien Miguel Angel Lopez (Team Astana) a remporté la 11e étape de la Vuelta qui partait de Lorca et arrivait après 187,5 km au sommet de l'observatoire astronomique de Calar Alta. Il a devancé de 14 secondes le Britannique Christopher Froome (Team Sky) et Vincenzo Nibali (Bahrain Merida). 

L'Italien, qui a attaqué à plusieurs reprises dans la dernière ascension, fait la bonne opération en profitant des difficultés d'Esteban Chaves (Orica-Scott) et de Nicolas Roche (BMC) pour grimper à la deuxième place du classement général.

Lopez, 23 ans, a placé l'accélération décisive à l'approche de la flamme rouge. Le jeune colombien décroche ainsi sa septième victoire chez les Pros. Ses succès sur Milan-Turin et sur le classement général du Tour de Suisse étaient ses plus grandes victoires à ce jour.

Sur la ligne d'arrivée, Wilco Keldermann (Sunweb) a pris la 4e place dans le même temps que Froome et Nibali. Bardet, Contador et Zakarin sont arrivés juste derrière à 31 secondes de Lopez. Fabio Aru a quant à lui perdu 1:32 sur son équipier alors qu'Esteban Chaves est arrivé à 2:05. Sander Armée, meilleur belge, a terminé à la 25e place à 3:47.

Au général, Froome mène toujours avec 1:19 d'avance sur Nibali et 2:33 sur Chaves. Nicolas Roche, qui était troisième le matin, est désormais onzième à 4:45. Lopez s'installe quant à lui à la 10e place avec 4:11 de retard sur Froome.

L'échappée du jour s'est formée après une cinquantaine de kilomètres et était composée de 14 coureurs parmi lesquels Sander Armée. Le coureur de Lotto-Soudal était accompagné de Bob Jungels (Quick-Step Floors), Alessandro De Marchi (BMC), Antonio Pedrero (Movistar), Lennard Hofstede (Sunweb), Romain Bardet (AG2R-La Mondiale), Simon Clarke (Cannondale-Drapac), Antwan Tolhoek (LottoNL-Jumbo), Matej Mohoric (UAE Team Emirates), Giovanni Visconti (Bahrain-Merida), Igor Anton (Dimension Data), David Arroyo (Caja Rural-Seguros RGA), Conor Dunne (Aqua Blue Sport) et Aldemar Reyes (Manzana Postobon).

Ce groupe a compté jusqu'à 4:30 d'avance. Celle-ci a rapidement fondu au moment d'aborder les 13 km d'ascension vers l'Alto de Velefique. L'équipe Orica-Scott a alors accéléré avant de lancer l'attaque d'un de ses leaders, Simon Yates, toutefois distancé au général. Le Britannique est ensuite parvenu à revenir sur le groupe de tête qui n'était plus composé que d'Armée, du Français Bardet et de l'Italien Visconti. Grâce à une action similaire à celle de Yates, le Colombien Atapuma à basculé en leur compagnie.

Légèrement distancé dans les derniers mètres de l'ascension, Sander Armée a définitivement perdu les roues du groupe de tête dans la descente au même titre que Visconti. Dans la montée finale, Bardet et Atapuma ont pris le large mais ont été repris par le peloton à 7,5 km du terme. Entre-temps, derrière, Vincenzo Nibali et Alberto Contador étaient passés à l'attaque et avaient entre autres fait mal à Nicolas Roche, Esteban Chaves, Adam Yates et Fabio Aru.

Repris rapidement par les Sky, Nibali a ensuite fait travailler son équipier Franco Pellizotti avant de replacer une accélération à 2 km de l'arrivée. L'Italien a une nouvelle fois pris quelques mètres d'avance avant de voir revenir sur lui Christopher Froome et Miguel Angel Lopez. Le Colombien est parti en contre et s'est montré le plus fort dans le dernier kilomètre.

Jeudi, le peloton s'élancera de Motril et rejoindra Antequera après 160,1 km. Les coureurs trouveront sur leur chemin l'ascension de première catégorie de Puero del Leon et celle de deuxième catégorie de Puerto del Torcal qui termine à 18 km de l'arrivée.