Wiggins joue un bien mauvais Tour à Evans

François Genette Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Cyclisme Après 42 kilomètres de galère, Cadel Evans a perdu 1'43" au classement général. Il se retrouve à près de deux minutes de son rival britannique et voit même revenir Chris Froome, deuxième de l'étape, à 14 secondes.

Quant à Wiggins, il est sur un véritable nuage. Triple champion olympique sur piste, le Londonien est le favori numéro un du Tour 2012, à la tête d'une impressionnante équipe Sky.

Sur le parcours reliant la Saline royale d'Arc-et-Senans à Besançon, la ville qui abrite le musée du Temps, la formation britannique a donc placé deux des siens aux deux premières places.

Le champion olympique du contre-la-montre, le Suisse Fabian Cancellara, a pris la 3e place, à 57 secondes du vainqueur.

L'Américain Tejay Van Garderen s'est classé quatrième, le Français Sylvain Chavanel cinquième devant Evans, sixième à 1 min 43 sec de Wiggins.

Des candidats au podium, l'Italien Vincenzo Nibali s'est surpassé pour limiter la perte à 2 min 07 sec. Le Russe Denis Menchov a cédé une seconde de plus. Pour le Belge Jurgen Van den Broeck, l'addition s'est élevée en revanche à plus de trois minutes.

A noter la belle 11e place de Maxime Monfort qui n'a concédé que 2'15" à la fusée britannique. Le Belge était d'ailleurs très satisfait à l'issue de son contre la montre: "J'ai adoré ce parcours, dès la première reconnaissance. Avec l’expérience, je sais que ça va vite mais voila, j'ai réussi un très bon temps. Mon bilan est bon après cette première semaine de course. Je suis un coureur libre dans mon équipe, et je n'ai pas besoin de coéquipiers pour faire de bonnes choses." a-t-il déclaré au micro de la RTBF.

Au classement général, Wiggins précède désormais Evans de 1 min 53 sec et Froome, remonté de la sixième à la troisième place, de 2 min 07 sec. Les premiers Belges à suivre sont toujours Maxime Monfort (7e à 2 min 08 sec) et Jurgen Van Den Broeck (9e à 5 min 20 sec).

Après ce premier grand "chrono" qui est intervenu avant la journée de repos et l'entrée en haute montagne, trois coureurs seulement (Evans, Froome, Nibali) sont à moins de trois minutes de Wiggins.

Publicité clickBoxBanner