Football

Ariel Jacobs, quel bilan retirez-vous après avoir pris 13 points en 13 matchs?

J'espère qu'au moment de prendre une petite semaine de congé, La Louvière aura au moins 18 unités à son compteur. Si nous ne parvenons pas à prendre cinq points lors des quatre matches qui nous attendent contre Mouscron, Anderlecht, Charleroi et Mons, ce serait une déception. Je pense que cet objectif est raisonnable. Si nous avons besoin de nous rassurer, la plupart de ces clubs ont également un besoin urgent de points!

Alors que vous venez d'encaisser trois défaites d'affilée, comment abordez-vous ce derby hennuyer face à Mouscron?

En ce qui concerne nos résultats sur le court terme, c'est vrai qu'il faudrait inverser la tendance. Car, sur le long terme, notre objectif (NdlR: vivre une saison tranquille) reste le même. Nous demeurons sur un zéro sur neuf, mais à deux reprises - face à La Gantoise et à l'Antwerp - on méritait mieux que la défaite. Mais dominer stérilement une rencontre ne sert à rien si ensuite nous encaissons deux buts sur contres.

Pour prendre la mesure de Mouscron, il faudra afficher du réalisme offensif et une envie de pousser le ballon dans les filets adverses.

Y aura-t-il un plan anti-Marcin Zewlakow?

Comme je l'ai constaté lors du match nul arraché par Mouscron la semaine passée à St-Trond, c'est un joueur difficile à contrer. On effectuera probablement une prise en charge spéciale sur le Polonais, tout en ne déstabilisant pas notre bonne organisation habituelle. Certes, les Hurlus sont privés de nombreux attaquants, mais ils peuvent également faire la différence à partir de la deuxième, voire la troisième ligne. A nous de rester attentifs dans ce premier de nos trois derbies wallons...

© Les Sports 2002