Football

Les chiffres ne sont pas rassurants. Et une fois encore, l’image du football belge n’en sortira pas gagnante...

Nos confrères de la Dernière Heure - Les Sports viennent de relayer une étude du très réputé Observatoire du Football CIES, basé en Suisse. Cette étude démographique annuelle analyse avec rigueur la composition des championnats professionnels européens.

De cette étude, il ressort une tendance marquante : jamais le pourcentage de joueurs étrangers n’aura été si élevé dans les championnats européens. Malheureusement, la Belgique n’échappe pas à la règle. Elle est même la quatrième compétition européenne avec le plus d’étrangers, avec 53,2 % dans les noyaux de D1 ! Seuls Chypre, l’Angleterre et le Portugal nous précèdent.

En 2010, la Belgique avait déjà dépassé la barre des 50 %, avant de retomber à 49 % en 2011. Elle vient donc d’atteindre un triste record.

Pourquoi est-ce triste ? Parce que cette présence massive de joueurs étrangers barre évidemment la route à de nombreux jeunes joueurs belges. Cette tendance n’est pas non plus de nature à aider les clubs à devenir plus stables : les joueurs étrangers ne restent en effet en moyenne que deux ans dans un club, avant de s’en aller voir ail-leurs. Les joueurs belges restent en moyenne une demi-saison de plus.

Sans surprise, c’est le poste d’attaquant qui est le moins nationalisé. Idem pour la position d’arrière central, occupée à 62 % par des étrangers. La place la moins affectée par la vague d’expatriés est celle de gardien de buts : près de sept sur dix d’entre eux sont belges. Voilà au moins une tradition qui ne se perd pas...

L’année 2013 ne verra certainement pas le phénomène reculer, puisque les transferts hivernaux de D1 ont été très majoritairement étrangers. Le Lierse a d’ailleurs fait très fort en faisant venir... six Égyptiens, tous du même club ! L’Union belge planche actuellement sur une solution. Il est temps d’agir, sans quoi la Pro League finira par dépasser Chypre dans ce classement peu enviable...

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cliquez sur l'image pour agrandir