Football Özil se dit victime de racisme en raison de ses origines turques. Un footeux est-il condamné à ne vivre que dans une seule dimension identitaire ?

"Je ne jouerai plus de matches internationaux aussi longtemps que je ressens du racisme et du manque de respect à mon égard." Les mots sont on ne peut plus clairs. Ils sont signés Mesut Özil, qui a annoncé ce dimanche mettre un terme à sa carrière internationale après 92 sélections et un titre de champion du monde acquis il y a quatre ans.