Football

Est-ce que la deuxième balle de match - ce soir à Charleroi - sera la bonne pour Anderlecht ? Ou faudra-t-il attendre la dernière journée contre Ostende pour que les Mauves puissent fêter ce 34e titre tellement convoité ? 

"On est stressé, mais tant mieux", dit Frank Boeckx. "On ne veut pas prendre ce match à la légère."

Pour rappel : Anderlecht est champion ce soir :

1. S’il bat Charleroi;

2. S’il réalise un nul ou s’il perd à Charleroi et que Bruges ne gagne pas à Ostende.

Une défaite pourrait donc être suffisante pour le titre. "Mais nous ne tenons pas compte de ce scénario", dit Boeckx. "Nous allons à Charleroi pour gagner. Nous n’avons pas oublié l’élimination en Coupe et la défaite à domicile en playoffs."

Les joueurs ne seront pas informés par le banc de l’évolution du score à Bruges. Mais les 2.000 supporters anderlechtois (un record), plus ceux qui ont acheté des places dans les tribunes carolos, ne vont pas hésiter à servir de messagers pour leurs joueurs…