Football Il n’a pas accepté les gestes obscènes de quelques supporters et est rentré furieux.

Lukasz Teodorczyk est de très mauvaise humeur. Pas seulement à cause de l’état actuel des choses, mais aussi suite à quelques incidents avec des supporters. Voici une reconstruction des faits dont nous avons été témoins.

Dimanche passé, 19 h 55, à Charleroi. Teo est embêté par la défaite et se rend vers les supporters pour s’excuser. Un d’eux n’apprécie pas qu’un cameraman accompagne Teo et lui jette un gobelet de bière à la tête, mais Teo encaisse la moitié du contenu et râle.

Ce dimanche, 16 h 25 , après la défaite contre Saint-Trond. Teo fait mine de rentrer au vestiaire, quand Olivier Deschacht lui fait signe d’aller saluer les supporters. Visiblement vexé, Teo répond qu’il va juste chercher à boire.

Arrivé devant la Tribune 4, le capo de la Mauves Army appelle Teo, mais le Polonais refuse de s’approcher de lui. Sans doute que l’incident avec la bière y est pour quelque chose. Pendant que Hanni, Kara et Dendoncker échangent quelques mots avec le capo, Teo offre son maillot à un supporter.

Le reste du tour du terrain se déroule moins bien. Dans la Tribune 3, quelques centaines de supporters huent les Anderlechtois. Un homme fait des bras d’honneur à Teo et lui fait signe de s’en aller. Teo perd son calme, écarte les bras et réagit en lui faisant un geste de mépris.

À la Tribune 4 , Teo pète vraiment un câble quand un supporter agressif s’acharne sur lui. Impossible de dire ce que Teo lui a répondu, mais ce n’étaient pas des gentillesses. Fort énervé, l’attaquant du Sporting lui a même fait signe qu’il n’avait qu’à venir le trouver après sa douche. Voyant que les choses se dégradaient, une autre partie des supporters s’est mise à scander le nom de Teo, comme le stade l’avait fait à l’heure de jeu, afin que Weiler sorte Kiese Thelin.

En arrachant son T-shirt mauve, Teo s’est ensuite dirigé vers le vestiaire avec un visage sur lequel on pouvait lire sa rage. Heureusement que les Polonais n’avaient pas de lecteurs de lèvre sur place pour traduire ses propos. Il a déjà fait des tours d’honneur plus agréables que celui de dimanche…