Football

Le Sporting d'Anderlecht saura, en fin de matinée au terme du tirage au sort, contre quel adversaire il livrera, à la mi-août prochaine, la double confrontation européenne couperet de sa campagne 2007-2008.

Vainqueur, le club champion de Belgique participera une fois encore aux poules, rémunératrices, de la Ligue des Champions. Battu, il ira faire grise mine en UEFA.

Parce qu'il vit sur ses acquis, le Sporting jouit toujours du privilège indéniable d'être inclus dans le premier chapeau, celui des têtes de série, établies en fonction de leur coefficient.

En 2000-2001, le Sporting présentait une ligne offensive généralement composée du duo de choc, complémentaire et efficace, Jan Koller - Tomasz Radzinski. Cette belle formation avait franchi, en Ligue des Champions, le premier obstacle constitué par le trio Manchester United - Dynamo Kiev - PSV Eindhoven. Elle allait ensuite être versée dans une autre poule, cette fois trop valeureuse pour elle, regroupant la Lazio Rome, Leeds United et le Real Madrid.

Qu'importe : le Sporting avait engrangé suffisamment de points... pour que ces derniers, cumulés au pécule beaucoup plus maigre des saisons suivantes, le fassent figurer - presque in extremis - dans le premier chapeau.

Anderlecht n'affrontera donc ni Liverpool, ni Séville, ni Valence ni, bien sûr, les superténors que sont le Milan AC, le Real Madrid, Barcelone, Chelsea, Lyon, Porto et consorts, déjà qualifiés pour les poules. L'expérience démontre toutefois qu'il ne s'agit pas là d'une assurance tous risques. Même s'il apparaît en ballottage - très - défavorable, le Racing Genk saura, lui aussi, qui il défiera bientôt s'il se rachète à Sarajevo. Il pourrait, lui, affronter un grand.

Seul Bruges ne sera pas directement concerné par le tirage de la Coupe UEFA. Le nom du Standard sera, en revanche, versé dans l'une des urnes. Même si les chapeaux pour ce deuxième tour préliminaire de la C3 ne seront connus que ce matin, après les résultats d'hier, le Standard sera protégé.