Anderlecht obtient le nul à Milan

Publié le - Mis à jour le

Football

Un point à Milan ! Voilà un résultat pour lequel Anderlecht aurait signé après le tirage au sort. D'autant plus qu'ils n'ont obtenu qu'une seule occasion franche, via Lucas Biglia. L'Argentin ne cadrait toutefois pas son puissant envoi après avoir pris la profondeur sur une belle action amorcée par Mbokani.

Milan s'est procuré plus d'opportunités mais les Rossoneri n'ont jamais véritablement eu de temps fort face aux Mauves, qui ramènent un résultat positif en Belgique mais qui auraient peut-être plus se montrer plus audacieux. Notons que John van den Brom avait aligné Massimo Bruno pour cette rencontre, laissant Iakovenko sur le banc.

Celui-ci ne montait au jeu qu'à deux minutes du terme alors que Praet et Juhasz étaient entrés un peu plus tôt. Des changements quelque peu tardifs qui n'ont pas modifié la physionomie du match. Seule l'entrée d'El Shaarawy du côté de Milan a donné un peu de fraicheur à cette partie globalement décevante, dans un San Siro déserté par les Tifosi.

Le résumé du match

Le Sporting débuta bien la rencontre: Klejstan força Abbiati à se détendre à la 12-ème minute. Flamini, seul face à Proto, ne trompa pas la vigilance du gardien anderlechtois (18-ème).

Ce fut ensuite au tour de Gillet de se montrer dangereux, avec un effort sur le côté droit ponctué d'un tir détourné par Abbiati (26-ème). Proto resta attentif sur une demi-volée de Boateng (31-ème), puis remporta son duel avec Emanuelson, qui avait surpris la défense sur une passe en profondeur de Nocerino (33-ème).

En deuxième mi-temps, Biglia se présenta devant Abbiati, mais ne put cadrer (52-ème). Avec la montée au jeu d'El Shaarawy, les Milanais se montrèrent plus entreprenants: le jeune Italien força Proto à faire étalage de ses réflexes sur une tête à bout portant (64-ème), avant de manquer le cadre de volée en excellente position (71-ème).

Malaga corrige le Zenit

Beaucoup plus efficace devant le but que son adversaire russe du soir, Malaga s'est baladé contre la nouvelle équipe d'Axel Witsel. Une victoire 3-0 qui propulse les Espagnols en tête de ce groupe C alors que le match fut équilibré. Les attaquants locaux, et notamment Isco auteur d'un doublé, ont été bien plus inspirés que ceux du Zenit qui ont vendangé plusieurs occasions.

La fiche technique

AC Milan (Ita) - Anderlecht (BEL) 0-0 Arbitre: William Collum (Eco)

Cartes jaunes: Wasilewski (57.), Klejstan (79.), Flamini (84.), Mexès (90+2.)

Les équipes: Milan: Abbiati (Cap.) - De Sciglio, Bonera (Yepes, 74.), Mexès, Antonini - Flamini, de Jong, Nocerino, Boateng (El Shaarawy, 60.) - Pazzini, Emanuelson (Constant, 79).

Entraîneur: Massimiliano Allegri

Anderlecht: Proto - Gillet, Wasilewski, Nuytinck, Deschacht - Bruno (Juhasz, 79.), Biglia (Cap.), Kouyaté (Praet, 79), Kanu (Yakovenko, 89.) - Mbokani.

Entraîneur: John van den Brom (P-B) © La Libre Belgique 2012

Publicité clickBoxBanner