Football Très rapidement, les Anderlechtois se portèrent aux commandes de la rencontre. Les joueurs de Vercauteren se trouvaient les yeux fermés sur le terrain et profitaient de la moindre faiblesse de la défense locale qui s'arrachait les cheveux à tenter de contrer Boussoufa notamment.

En l'espace de neuf minutes de jeu, Tchité ouvrit le score pour très vite le doubler en se montrant beaucoup plus rapide que les défenseurs censés le prendre en charge. Les supporters mauves ne purent s'empêcher de chanter "merci Standard, merci Standard"! Un refrain que l'on risque encore d'entendre souvent cette saison...

Anderlecht développait un jeu attractif pouvant se reposer sur des flancs percutants et les débordements de Legear ou Boussoufa. Hassan et Biglia se montrant très présents aussi dans le milieu du jeu. Les Campinois revinrent cependant vite dans la partie suite à une faute évitable de Van Damme dans l'axe du but de Zitka. Mennes trouva, grâce à cela, la lucarne du portier tchèque sur le coup-franc.

Dans le dernier quart d'heure de cette première période, Anderlecht tenta de trouver une nouvelle impulsion à son jeu et Westerlo dut gérer la sortie de Wagemakers sur blessure.

Le constat de cette seconde mi-temps fut le suivant: jamais les Campinois n'abdiquèrent. Même lorsque le marquoir afficha 2-4 à la 72e minute de jeu. Si Anderlecht pouvait compter sur un Tchité en pleine forme, du côté de Westerlo, c'est Ogunsoto qui fit parler de lui en trompant deux fois Zitka de belle manière.

Lors des dix dernières minutes, Anderlecht recula dangereusement et la puissance de Van Den Eede, monté au jeu, aurait pu coûter deux points aux Bruxellois. Si défensivement il reste clairement du boulot à Franky Vercauteren, il peut dormir sur ses deux oreilles en ce qui concerne sa division offensive.

A l'issue de cette 3e journée, Anderlecht occupe seul la tête du championnat de Belgique avec neuf points. Vivement le choc de la quatrième journée!