Anderlecht-Standard, le duel sur lalibre.be

Belga Publié le - Mis à jour le

Football

Belgacom TV a fait savoir de son côté qu'il avait refusé de participer à ce qu'il a appelé une "surenchère excessive". Be TV a fait le forcing mercredi pour proposer, selon de bonnes sources, 1,2 million d'euros et remporter le marché.

"Anderlecht et le Standard de Liège ont attribué de commun accord les droits de retransmission en direct des deux rencontres pour le territoire national à BE TV", précise le communiqué du Standard. "Conformément au contrat liant la Ligue Professionnelle et Skynet iMotion Activities, un droit de priorité avait été offert à Belgacom TV mais il n'a pas été exercé. Belgacom TV et ses partenaires conservent conformément au contrat initial le lot IV correspondant aux magazines. Le Standard de Liège s'associe à Anderlecht pour remercier BE TV de l'intérêt manifesté ainsi aux deux clubs et se réjouit d'avoir pu permettre l'exercice d'une saine concurrence entre les différentes chaînes."

Quelques instants avant l'annonce par le club liégeois qui a été le plus prompt sur la balle - avant même Be TV - pour annoncer la nouvelle, Belgacom TV avait annoncé dans un communiqué que "malheureusement" il ne diffuserait pas la double confrontation refusant de participer à ce qu'il a qualifié de "surenchère excessive".

Belgacom TV avait remis mardi une offre supérieure à l'offre la plus élevée transmise mardi. "Les éventuels test-matches sont exclus du champ d'application du contrat relatif aux droits de diffusion du football (qui expire en 2011)", précise Belgacom TV. "Néanmoins, ce dernier stipule que Belgacom dispose d'un droit de préemption en cas d'offre équivalente ou supérieure."

Coup de théatre mercredi lorsque Be TV remettait une offre évaluée selon de bonnes sources à 700.000 euros pour le match retour. "Au grand étonnement de Belgacom, le premier candidat a soudainement aujourd'hui multiplié par trois son offre initiale communiquée à peine 48 heures plus tôt", confirme Belgacom dans son communiqué. "Belgacom refuse de surenchérir sur cette offre excessive. À la veille de la première rencontre, multiplier par trois une offre déjà élevée (mais conforme au prix du marché) est injustifiable, d'autant plus dans le contexte économique actuel."

Selon plusieurs sources concordantes, l'offre de Be TV était mardi de 400.000 euros pour acquérir les droits des matchs aller et retour. Be TV a finalement remporté le marché mercredi pour un montant évalué de bonnes sources à 1,2 million d'euros.

Belgacom souligne encore dans son communiqué "les efforts énormes qu'elle a consentis ces quatre dernières années en faveur du football belge et regrette que les clubs aient décliné son offre. Belgacom était certes disposée à proposer ces deux test-matchs à ses clients, mais pas à n'importe quel prix, et certainement pas pour la somme exorbitante que d'autres sont à présent prêts à payer. Belgacom n'en diffusera toutefois pas moins les deux prochaines saisons de football avec tout l'enthousiasme footballistique qui la caractérise".

Mercredi après-midi également, Telenet avait démenti l'information qui lui prêtait d'avoir fait une offre de 400.000 euros avec Be TV, son correspondant wallon. "Nous n'avons fait aucune offre et nous n'en ferons pas. Avec Prime, nous nous concentrons surtout sur le football à l'étranger. Nous n'avons pas le football belge dans notre offre et à court terme, nous ne planifions pas de nous y intéresser."

Be TV est aussi disponible du côté néerlandophone dans un package spécial proposé par ... Telenet.

Belga