Anthuenis en rouge, Broos en mauve

BELGA Publié le - Mis à jour le

Football

Aimé Anthuenis a signé un contrat jusqu'au 31 décembre 2004 pour le poste de sélectionneur fédéral. Il succède à Robert Waseige en place depuis le 20 août 1999 et qui a décidé de relever le défi du Standard de Liège.

Aimé Anthuenis a été préféré à Eric Gerets et René Vandereycken sur base de son palmarès. Jan Peeters, le président de l'Union Belge, a ajouté qu'Eric Gerets semblait le moins intéressé des trois par le poste et qu'il voulait encore entraîner un grand club avant de s'occuper de l'équipe nationale.

Anthuenis recevra le même salaire proposé en dernière instance à Robert Waseige.

PORTRAIT

Né le 21 décembre 1943 à Lokeren

Marié à Vera, un enfant (Karin)

Son frère, Filip Anthuenis est bourgmestre (VLD) de Lokeren

A signé sa première carte d'affiliation à 12 ans à Lokeren où il joue avec le Racing jusqu'en 1970. Il continue sous les couleurs lokerenoises après la fusion mais dans un club baptisé désormais Sporting. Transféré à Eeklo en 1974, il quittera la ville de Roger De Vlaeminck en 1978 pour le KV Ertvelde, où il termine sa carrière de joueur en 1980.

Il devient entraîneur dans le club de sa jeunesse, Lokeren en 1980 où il s'occupe dans un premier temps des jeunes avant de prendre en charge l'équipe première en 1985 après le limogeage de Dimitri Davidovic.

En 1987 et l'espace d'une saison, il quitte la Flandre pour venir s'essayer à Charleroi après avoir qualifié Lokeren pour la Coupe UEFA.

Il reviendra à Lokeren en 1988 et y restera jusqu'en 1993.

Il entraînera une saison le Germinal Ekeren et une saison et deux mois Waregem où il est limogé en septembre 1995.

Mais sa carrière débute vraiment lorsqu'il signe à Genk en octobre de la même année. Il lui faudra 4 ans pour atteindre le nirvana et conduire le jeune club limbourgeois de division 2 au premier titre de son histoire en 1999. Une année auparavant, il avait décroché sa première Coupe de Belgique. Il fut à la base de l'éclosion du duo d'attaque Oulare-Strupar mais aussi de joueurs comme Marc Hendrikx ou Besnik Hasi.

En juin 1999, il rejoint le club le plus huppé du pays et signe à Anderlecht. Décrié dans la capitale, il offrira au cercle bruxellois deux titres (2000-2001) et une formidable campagne européenne 2001 lors de laquelle les Mauves se qualifient pour la 2e phase de Ligue des Champions et battent coup sur coup Porto, le PSV Eindhoven, Manchester United, la Lazio et le Real Madrid. Ces performances lui permettront d'obtenir le titre d'entraîneur de l'année 2001. Son 3e d'affilée, une performance unique.

Malgré une campagne de transfert calamiteuse, Anthuenis tiendra le coup offrant à Anderlecht une bien maigre consolation sous forme d'un billet pour la prochaine coupe UEFA.

A 58 ans, Anthuenis décroche son plus beau contrat en devenant le successeur de Robert Waseige et le 21e sélectionneur fédéral.

BELGA

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM