Football

Le propriétaire du club israélien en a assez du comportement répréhensible d'une partie de ses supporters.

Eli Tabib, le propriétaire du club de football israélien du Beitar Jérusalem, a décidé de revendre le club. Il en a assez du comportement répréhensible d'une partie de ses supporters. Jeudi soir à Charleroi, au 2e tour préliminaire de l'Europa League, ils se sont encore "illustrés" en lançant des fumigènes dès le coup d'envoi (interrompant le match) puis en jetant un boulon sur la tête du gardien carolo Nicolas Penneteau, qui a été blessé, dans les derniers instants du match perdu 5-1.

Par ailleurs, deux joueurs du club ont été expulsés pour des gestes violents. "J'ai honte et je suis choqué par le comportement d'une partie du public. Le monde entier a vu l'horreur de ce 'horror show' embarrassant mené par le même groupe radical" a déclaré Tabib, rapporte le site israélien ynetnews.com. "Ce soir (jeudi) marque la fin de mon rôle dans le football israélien et en particulier avec le Beitar Jérusalem."

Tabib était devenu propriétaire du Beitar en 2013 mais avait déjà annoncé son intention de le revendre en juin, après avoir été victime de coup de feu qui l'avait légèrement blessé au mois de mars précédent.