Football Les comptes du RSCA ont été publiés: à tous les niveaux, des records sont battus.

La publication des comptes annuels de la SA RSC Anderlecht révèle que la saison 2015-2016 bat tous les records. Les recettes ont atteint 104,5 millions, les dépenses 102,5 millions. Les salaires ont grimpé de 22 %.

La recette de 104,5 millions est un record absolu en Belgique. Mais en Europe, ce sont des cacahuètes. La recette de Manchester United était de 689 millions la saison passée, celle de Naples - le numéro 30 sur le ranking européen - de 143 millions.

43,8 millions de la recette du Sporting proviennent du ticketing, le sponsoring, les droits télé et autres, 60,7 millions des transferts sortants. Surtout ceux de Tielemans (25 millions), Praet, Defour et Okaka ont rapporté beaucoup.

Anderlecht a acheté des joueurs pour 35 millions : Stanciu, De Maio, Chipciu, Trebel et Appiah étaient les plus chers. Les dépenses ont donc atteint 102,5 millions, ce qui constitue 18,4 millions de plus que la saison précédente.

Les coûts salariaux étaient de 46,5 millions, soit 8,5 millions ou 22 % de plus que la saison précédente. Les autres frais (surtout les commissions aux agents) ont grimpé de 35,9 à 39,3 %.

La mauvaise nouvelle est que les dettes à payer à court terme ont grimpé de 21,8 à 59,8 millions d’euros. Cela signifie que le Sporting a dû faire beaucoup d’emprunts la saison passée. Par contre, Anderlecht a droit à 39,1 millions de rentrées cette saison, surtout de l’argent provenant de transferts qui doit encore être versé. En d’autres mots : un trou de 20 millions doit être comblé. Les candidats acheteurs devront en tenir compte.