Football Malgré les résultats, les Rouches sont sereins quant au projet que Preud’homme souhaite mettre en place.

Depuis le début de la préparation, c’est l’inquiétude qui prédomine chez les supporters qui se fient aux résultats des matches de préparation de leurs idoles. Il est vrai que si on s’en tient au bilan chiffré de ces joutes amicales (une victoire, deux nuls et trois défaites), on pourrait s’inquiéter. Mais il faut néanmoins raison garder.

Ayant constaté des manquements d’ordre physiques au sein de son noyau, Michel Preud’homme, à l’aide de son staff, a décidé de mettre l’accent sur la préparation physique de ses troupes. Le préparateur physique Renaat Philippaerts, n’a donc pas ménagé les Liégeois ces derniers temps.

Les Standardmen tournent, depuis le début de la préparation, à un rythme de deux séances quotidiennes et ce, même les jours de match (un entraînement était programmé en matinée). Si le rythme est si soutenu, c’est bien parce que le projet que MPH veut mettre en place le nécessite, projet qui prend du temps à mettre sur pied.

Michel Preud’homme est revenu au Standard pour s’inscrire dans un projet à long terme. "J’ai dit aux joueurs qu’il faut être prêt dès le début et non en mars", précisait-il il y a un mois lors de sa conférence de presse de préparation. MPH assurait également donner "la même nourriture à tous" pour ensuite voir "qui l’assimilerait mieux que les autres".

En d’autres termes, la préparation estivale du Standard est rude et intense et ses effets, positifs, pourraient bien se faire ressentir plus tard dans la saison.