Football
Le Belge n'a finalement pas eu le choix entre les deux sélections.

Ce mardi soir, Axel Witsel n'aura qu'un seul objectif : battre la France et mener la Belgique en finale de la Coupe du monde.

Pourtant, le joueur de Tianjin Quanjian (Chine) aurait pu se retrouver dans l'autre camp ce mardi soir, dans le stade du Zénit Saint-Pétersbourg, son ancien club.

Son père Thierry Witsel est en effet originaire de Martinique. S'il avait demandé la nationalité française quand il avait 18 ans, Axel aurait pu évoluer sous les ordres de Didier Deschamps lors de ce Mondial.

"Axel n’a jamais eu la double nationalité parce que, moi-même, je n’ai pas effectué les démarches à 18 ans pour obtenir ma nationalité française" explique Thierry Witsel au journal français "Le Parisien". "Donc Axel n’a pas eu l’opportunité d’être appelé en Bleu ou de choisir l’une des deux sélections."

La rencontre de ce soir sera quand même particulière pour le natif de Liège. "Mon père est originaire de la Martinique, donc cette demi-finale face à la France, ça va être spécial pour moi. Il y aura beaucoup d’émotion" a commenté Axel Witsel après la victoire des Belges face au Brésil.

Reste à Axel Witsel et à ses coéquipiers d'écrire l'histoire ce mardi soir pour continuerà vivre un rêve éveillé dans ce Mondial.