Football

Alors que la Belgique était menée 0-2 par le Japon, Rodrigo Beenkens n'y est pas allé de main morte envers le coaching de Roberto Martinez.

Pas assez réactif à son goût, le journaliste de la RTBF a eu des mots durs qu'il s'est empressé de corriger juste après la fin de la rencontre. Il faut dire que le résultat final (3-2) et la qualification de la Belgique pour les quarts de finale ont donné raison au sélectionneur espagnol et à son flegme affiché dans les moments difficiles.