Football Les Diables ont l’occasion de laisser leur empreinte sur ce Mondial, avec une petite finale souvent spectaculaire.

Il était écrit que Belges et Anglais ne s’affronteraient pas dans un match à haute tension au cours de ce Mondial. Après la drôle de soirée vécue à Kaliningrad le 28 juin, où les Anglais ont été plus forts au petit jeu du "qui perd gagne", place à la petite finale qui met souvent bien plus en lumière les attaques que les défenses.

Depuis son arrivée en 1934, lors de la deuxième édition, ce match de consolation a vu les filets trembler à 75 reprises, en 19 rencontres. Contrairement aux nombreux matches de la phase à élimination directe qui se terminent aux tirs au but, jamais la médaille de bronze n’a été attribuée de la sorte. La seule prolongation jouée dans ce match pour l’accession au podium le fut d’ailleurs par les Diables, contre la France, en 1986 (défaite 4-2).

(...)