Football L’enjeu de ce match contre l’Islande est très faible. Ce qui focalisera encore plus l’attention sur la 100e cape d’Axel Witsel…

Une place dans le Final Four de Nations League, face à trois grandes écuries en juin prochain : les Diables tiennent leur objectif au bout des doigts.

Pourtant, dans cette course à la première place aux prises avec la Suisse, le match de ce jeudi contre l’Islande n’aura que très, très peu d’importance (voir ci-dessous). Ce sera, au pire, un simple match amical. Et, au mieux, une bonne préparation avant le déplacement décisif à Lucerne.

Roberto Martinez l’a bien compris. Voilà pourquoi il a décidé, notamment, de titulariser Michy Batshuayi. Il sait que tout se jouera dimanche.

Mais ce match contre les Vikings, il faut bien le jouer. Alors autant y trouver un intérêt, surtout pour les 28 000 spectateurs présents au stade Roi Baudouin. Ils pourront oublier le froid en célébrant la 100e cape d’Axel Witsel, dont on a beaucoup parlé ces derniers jours. Il est le deuxième joueur belge de l’histoire, après Jan Vertonghen, à atteindre cette barre hautement symbolique.

(...)