Football Le gardien de l’Antwerp s’est excusé pour avoir stoppé un penalty dans les arrêts de jeu.

Ovationné avant le match par les supporters rouches. Puis au coup de sifflet final par les nombreux fans de l’Antwerp. Sinan Bolat était ému de revenir à Sclessin, où il passé les plus beaux moments de sa carrière, et il était presque… gêné en repartant.

"Je suis très content d’avoir stoppé ce penalty et je suis content pour les supporters de l’Antwerp, mais, même si je ne dois pas le faire, je m’excuse auprès des supporters du Standard. Je sais qu’ils vont être fâchés sur moi mais j’ai simplement fait mon job. Je dois éviter les buts et c’est ce que j’ai fait sur le penalty dans les dernières minutes. Dommage que cela arrive ici, au Standard, un club qui reste dans mon coeur vu tout ce que j’y ai vécu. Je ne l’oublierai jamais et il y a un grand respect mutuel entre les supporters et moi. Certains sont déçus suite à mon arrêt, mais je le répète : j’ai fait mon job. Je ne savais pas de quel côté Orlando Sa allait tirer. Dès l’instant où l’arbitre a sifflé penalty, j’avais choisi mon côté. Et c’était le bon."

Cela a permis à l’Antwerp de prendre un point et de rester devant le Standard au classement général.

"Et on ne l’a pas volé. On mérite ce point", estime Sinan Bolat. "On a eu des occasions, on en a donné très peu. On a fait un bon match, organisé, engagé des deux côtés. Le spectacle n’était peut-être pas à la hauteur de vos attentes, mais on doit prendre des points car c’est ce qui compte au final. Si tu joues bien mais que tu finis en D2, il n’y aura pas grand-monde qui sera content… Donc repartir à Anvers avec un point, c’est un bon résultat. Le prochain match sera très important. On doit gagner chez nous contre Mouscron après quelques moins bons matchs."