Football

Une réunion s'est tenue à la Ligue professionnelle de football avec le président fédéral Michel D'Hooghe, le secrétaire-général Alain Courtois, Robert Sterckx, secrétaire-général de la Ligue et le sénateur VLD Jean-Marie Dedecker. Il s'agissait de discuter des modalités d'engagement par un club d'un joueur étranger ressortissant d'un pays hors-UE. Actuellement, la Belgique est un des pays européens les plus laxistes dans ce domaine puisqu'un joueur pro peut être engagé si son salaire annuel brut est au minimum de 1 464 000 francs (le double du montant prévu pour un joueur belge ou européen des Quinze par la loi de 1978, soit 585 000 francs). La fédération proposait de porter ce salaire minimum à 2,9 millions, afin de protéger les joueurs étrangers. La Ligue pro a proposé un compromis, 2,9 millions pour les plus de 23 ans et 1,45 million pour les moins de 23 ans. La Ligue pro a soumis cette proposition à un référendum informel auprès des clubs. Vendredi en début d'après-midi une dizaine de réponses étaient parvenues auprès de Robert Sterckx, toutes négatives. (BELGA)

FC Toulouse en justice

Le président de la Fédération française de football (FFF), Claude Simonet, a déclaré vendredi qu'il allait «entamer des poursuites judiciaires» après les déclarations des dirigeants du Toulouse FC. Me Bernard Decker, l'avocat et vice-président du Toulouse FC, a affirmé jeudi que les membres de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) avaient proposé «un marché» aux dirigeants du TFC, pour que le club soit maintenu en D 2 contre un retrait de sa requête devant le Conseil d'Etat visant à remettre en cause le classement du Championnat de France de football en raison de l'utilisation de faux passeports par certains clubs. (AFP)

© La Libre Belgique 2001