Football Le Brésil est 2e et juste devant les Diables au classement Fifa. Une belle occasion d’effacer les dernières mauvaises stats belges.

Le Brésil sera un adversaire redoutable. Pas besoin de consulter le classement Fifa pour en être convaincu. Mais quand même, on y a jeté un œil. Avec l’élimination précoce de l’Allemagne, numéro 1, ce Brésil-Belgique sera l’affiche du tournoi à coup sûr puisqu’elle oppose le numéro 2 au numéro 3.

La dernière fois qu’on avait affronté une équipe mieux classée que nous, c’était contre les Argentins il y a quatre ans, également en quarts de finale du Mondial. Pour trouver trace d’une victoire des Diables face à un adversaire mieux positionné dans le classement Fifa, il faut carrément remonter en 2012 et à une victoire contre les Néerlandais (4-2) en amical au Heysel. Il faut dire qu’à l’époque, nous n’étions que… 53es.

Les Diables ont remonté le classement jusqu’à atteindre la première place mondiale, le 5 novembre 2015. Depuis cette date, nous n’avons pas battu un seul Top 10 en trois tentatives (défaites contre le Portugal et l’Espagne et nul contre le Portugal, à chaque fois en amical).

Depuis 2010, la Belgique n’a gagné que deux fois contre une équipe du Top 10. Le 4-2 contre les Néerlandais en 2012 et le 3-4 en France en juin 2015. Pour le reste, c’est huit défaites et trois nuls.

Les chiffres font encore plus mal si on restreint encore les critères. Notre dernier succès contre un Top 5 mondial remonte à mai 2004 et un succès 0-1 aux Pays-Bas sur un but de Bart Goor. Et l’ultime victoire face à un Top 3, c’était deux ans plus tôt, en mai 2012 au Stade de France (1-2) face à des Bleus qui allaient vivre un cauchemar au Mondial quelques semaines plus tard.

Une victoire ce vendredi soir contre le Brésil permettrait de démontrer à la planète entière que les Diables méritent bien leur place dans le Top 3 mondial.