Football
Les Diables rouges ont réalisé une grande performance, ce vendredi soir, en s'imposant contre le Brésil en quart de finale de la Coupe du Monde (1-2). Les médias européens ont observé la rencontre avec intérêt. Petit tour par les sites anglais, espagnols, italiens, néerlandais et allemands.

Sky Sports souligne surtout le rôle déterminant de Kevin De Bruyne dans cette rencontre. " La terrible frappe de De Bruyne a permis à la Belgique de s'octroyer une place en demi-finale de la Coupe", souligne le site du média britannique. Malgré le bon finish brésilien, les Diables, " avec Hazard en pointe et une performance fantastique de Thibaut Courtois, on tenu bon pour rejoindre le carré final."

Même son de cloche pour le Guardian, qui titre sur la performance de De Bruyne et d'une " Belgique brillante". " La Belgique a eu de la chance", commente le média anglais, " mais les ricochets dans le rectangle ne leur ont pas été favorables". 

En Espagne, Marca revient sur l'exploit d'une " génération dorée" contre un Brésil qui a " dominé en deuxième mi-temps, mais la Belgique a tenu bon pour obtenir une belle victoire à Kazan, malgré les nombreuses possibilités des Brésiliens face à une défense épuisée." Quant au second but belge, c'était " une belle contre-attaque finie de sublime manière par De Bruyne." Enfin, le site du journal espagnol revient sur la suspension de Thomas Meunier pour le prochain match: " Le seul point noir dans le triomphe de la Belgique". 

" De Bruyne au top, Neymar le flop": c'est le titre de la Gazetta Dello Sport, en Italie. Pour le reste, les Italiens reviennent plus sur la contre-performance des Brésiliens. " Un mauvais Neymar, que l'on a seulement vu sur une mauvaise simulation" et " un goal inutile de Renato Augusto dans le final" sont pointés du doigt.

Aux Pays-Bas, le Telegraaf s'émerveille d'une Belgique qui a " éliminé le Brésil dans un combat de football sensasionnel." " La Belgique a survécu de justesse et a plonger les Brésiliens dans la tourmente", commente le site du quotidien batave. 

" Neymar au sol", ironise le journal allemand Bild sur son site. " SeleCiao!" ajoute-t-il, avant de relever que la Belgique a aussi, par moment, été chanceuse: " Kompany a mis Gabriel Jesus aus sol dans le grand rectangle - malgré l'intervention de l'arbitrage vidéo".