Football

La 29-ème journée du championnat démarre piano ce vendredi soir (20h30) au Schiervelde de Roulers, où se déplace le Racing Genk. Mais à première vue seulement étant donné qu'à ce stade de la saison, l'enjeu est en réalité capital pour les deux équipes. Roulers n'est en effet pas encore condamné aux barrages, loin s'en faut, tandis que Genk doit assurer sa 4-ème place qualificative pour la Coupe de l'UEFA. Celle-ci est en effet très menacée par La Gantoise et Westerlo, qui comptent le même nombre de points (46), avant de ... s'affronter à Gentbrugge dimanche (18h00).

Ne jouons cependant pas au plus fin comme René Vandereycken, de toutes façons inégalable sur ce plan: tous les regards vont plonger dans les enceintes bouillonnantes de Sclessin (samedi) et - surtout - d'Anderlecht, dimanche soir pour la clôture, où le duel à distance pour le titre propose deux passionnants duels. Courtrai - Dender n'est pourtant par exemple pas sans importance non plus.

Si Anderlecht ne détrône pas le Standard en fin de saison, Lokeren, Maazou et Copa n'y seront certainement pas pour rien, et encore moins si les Waeslandiens, qui ont coûté 5 points aux mauves, n'en font pas autant face aux rouches (1-1 au Daknam). Même si l'excuse des Bruxellois - le gardien - pour expliquer leur stérilité (0-0) dimanche passé, paraît malgré tout un peu courte.

Lokeren va certainement encore faire de la résistance, mais tiendra-t-il jusqu'au bout face à Jova, Dieumerci et consorts? Difficile mais pas impossible. On espère en tout cas que la victoire des uns ou des autres, méritée ou non, ne résultera plus cette fois de coups de sifflets intempestifs et complètement déplacés de monsieur l'arbitre. Même si cela ne suffira pas pour dissiper le malaise de dimanche passé...

"On ira à Anderlecht pour gagner", avouait Jacky Mathijssen au soir de la victoire étriquée, 2-1, d'un FC Brugeois relancé par la rentrée de Jonathan Blondel, contre Charleroi. Wesley Sonck a de son côté été cloué au pilori pour avoir accidentellement blessé Bertrand Laquait. Mais il faut savoir ce que l'on veut. On ne peut pas à la fois dénoncer le manque d'engagement des Diables Rouges, et s'en prendre avec virulence à un joueur qui tente jusqu'au bout d'aller au ballon, avec parfois ce genre de conséquences. Celui qui s'arrête ou s'écarte, en voyant venir le gardien n'a plus aucune chance de marquer...

En attendant l'avertissement de Mathijssen est à prendre très au sérieux, parce que l'intéressé n'a plus rien à perdre, mais encore beaucoup à gagner, en laissant par exemple une qualification pour la Ligue des Champions en héritage à son successeur néerlandais Adrie Koster.

Bruges ne compterait en effet après tout plus que 5 points de retard sur Anderlecht en cas de victoire, et jouera donc sur deux tableaux au Stade Constant Vanden Stock: la défense de la 3-ème place, mais aussi pour la 2-ème place, et pourquoi pas le titre.

Le Sporting lutte d'ailleurs également sur deux fronts dans ce match au sommet: la qualification pour les préliminaires de la Ligue des Champions, et la première place qu'il ne peut pas laisser au Standard deux saisons d'affilée, même s'il ne l'a quasiment jamais égalé au niveau de la qualité du jeu. Mais seuls les points comptent en football, et l'égalité est pour le moment parfaite entre les deux prétendants. Bruges est de son côté à la fois arbitre et acteur de ce combat des chefs...

Le programme de la 29-ème journée

Vendredi 10 avril (20h30): Roulers - Racing Genk

Samedi (20h00):

Germinal Beerschot - Zulte-Waregem

Standard - Lokeren

Courtrai - Dender

AEC Mons - FC Malinois

RSC Charleroi - Mouscron

Cercle de Bruges - Tubize

Dimanche:

La Gantoise - Westerlo (18h00)

Anderlecht - FC Brugeois (20h30)