Football

Mené 1-0 à la mi-temps sur un penalty transformé par Kaveh Rezaei (19e), le Club Bruges s'est imposé 1-3 jeudi à Charleroi dans le cadre de la huitième journée des playoffs.

Ruud Vormer (64e), Hans Vanahken (71e) et Jelle Vossen (73e) ont permis aux leaders (45 points) de conserver quatre unités d'avance sur le Standard, vainqueur plus tôt dans la journée à Anderlecht sur le même score (1-3). Anderlecht (40) est 3e et Charleroi (33) reste 4e en attendant le résultat de Genk - La Gantoise (20h30). Pour tenter de renouer avec la victoire, Ivan Leko n'a pas pu compter sur Abdoulay Diaby, blessé, et l'a remplacé numériquement par Dennis. Le coach brugeois a aussi lancé Jordy Clasie et Ethan Horvath à la place de Vanaken et Vladimir Gabulov. Avec Dennis sur le flanc gauche et Krépin Diatta à la place de Diaby, le Club a pris petit à petit l'ascendant. Mais Dennis a vu son tir bloqué (5e) et Diatta a mis le ballon dans les mains de Nicolas Penneteau (9e).

Pourtant, ce sont les Zèbres qui ont pris la tête sur un penalty accordé pour une faute de Dennis sur Mamadou Fall et transformé par Rezaei (19e, 1-0). A partir de ce moment, Charleroi a pu jouer son jeu favori d'autant plus facilement que le Club Bruges prestait en dessous de son niveau. Les Blauw & Zwart ont été menaçants sur les phases arrêtées mais les reprises de la tête de Brandon Mechele (24e, 38e) et Benoît Poulain (31e) n'étaient pas cadrées. En plus, la nervosité gagnait la rencontre et était particulièrement perceptible chez les joueurs de Leko.

A la reprise, Leko a lancé Vanhaken et a aussi demandé à Diatta et Dennis d'inverser leurs positions. Ces changements ont permis à Bruges de mettre encore plus de pression sur Charleroi, qui a explosé en neuf minutes. Vormer a égalisé sur coup franc (64e), Vanaken a donné l'avance aux Brugeois (71e, 1-2) et Vossen, qui a remplacé Dion Cools (60e), a inscrit son 6e but de la saison (73e, 1-3).

Bruges a arraché une victoire importante avant de se rendre au Standard ce week-end.

Les réactions :

Simons : "C'est mérité. On a encaissé sur penalty, c'est dommage, mais on avait déjà créé des occasions en première mi-temps. Ici, à Charleroi, il faut se battre, donc ce n'était pas facile comme match. On était très déçus du match face à Anderlecht, ça n'a pas été facile à gérer, mais on voit bien l'atmosphère qui règne dans ce club avec le soutien de notre public aujourd'hui. "

Penneteau : "On est pas rentrés dans notre deuxième mi-temps, ils avaient plus de liberté et on se montrait moins pressants. Automatiquement, ça se paie cash face aux grandes équipes. On était sans doute plus fatigués pour redémarrer, donc on n'a pas réussi à avancer notre bloc. Je pensais pouvoir sortir le coup franc de Vormer, mais je n'ai pas réussi. Le 2e but, on est mal positionnés sur le contre, mais c'est parce que l'on voulait pousser et on s'est donc fait prendre à défaut. On a tout donné aujourd'hui, on va se reposer pour ramener quelque chose de Genk, je sais qu'on peut le faire."

Poulain : "On n'a pas été au top durant ces play-offs mais aujourd'hui, on a joué en champion, je suis vraiment content de notre niveau. On était sous pression après la défaite de dimanche passé. On a fait le match qu'il fallait ici à Charleroi. Lorsqu'on a eu quelques occasions, on s'est sentis confiants mais frustrés car cela ne rentrait pas, mais dès le premier but en deuxième, on a su que ça irait."

Dessoleil : "On a fait une très bonne première mi-temps grâce à une bonne organisation. Ensuite, on a mal géré la situation et on n'aurait jamais dû prendre le deuxième but, c'est une mauvaise gestion défensive de notre part."

Mazzu : "On sait que Bruges avait un noyau conséquent. Charleroi a fait deux mi-temps très différentes et nous méritions l'avantage au score en première, aussi grâce à une bonne défense. En deuxième, on a reculé en laissant la possession à Bruges. Vanaken et Vossen nous ont également fait beaucoup de mal. Le coup franc de Vormer est splendide et change l'issue du match, ca a été difficile pour les joueurs. Le prochain match est très important, la rencontre entre Genk et La Gantoise est déterminante pour nous, mais nous allons maintenant nous reposer et nous recentrer sur le match de dimanche."

Vanaken : "On jouait bien mais on ne parvenait pas à marquer, notamment via Diatta, ce n'est pas normal en play-offs 1. Je ne comprends pas pourquoi l'arbitre a sifflé ce penalty mais on a continué à appuyer sur le champignon et cela a payé."

Leko : "Nous étions la meilleure équipe aujourd'hui, Charleroi n'a pas eu le contrôle. On a d'abord eu quelques occasions sans la mettre au fond, ce qui se paie cash en play-offs 1, et ce n'est pas la première fois. C'était tout ou rien aujourd'hui, après le résultat du Standard, un match nul n'aurait pas été suffisant. On espère être champions la semaine prochaine mais ça sera difficile car le Standard est une équipe formidable. On va se reposer dès ce soir et nous irons à Liège demain pour bien préparer ce match."


Revivez le direct commenté: