Football Ça a chauffé à la pause entre Sa Pinto, l’entraîneur du Standard, et Belhocine, l'adjoint du coach anderlechtois.

À la mi-temps du match Standard-Anderlecht, un incident s’est produit dans le tunnel des joueurs entre Ricardo Sa Pinto et Karim Belhocine, le T2 d’Anderlecht.

Le ton est monté entre les deux hommes qui semblaient vouloir en venir aux mains. Ils ont été séparés, notamment par Adrien Trebel. "C’est ça, l’ambiance d’un Clasico", relativisait le médian français d’Anderlecht . "Karim (Belhocine) a un caractère chaud. Et Sa Pinto aussi (rires). Rien de grave."

Sa Pinto , lui, a également minimisé les faits. "Ce n’était rien de spécial. Cela fait partie d’un derby… On résout cela en interne. Et d’ailleurs, on n’est pas des femmes, mais des hommes."

Autre incident entre les supporters après la rencontre. Des projectiles volaient entre la zone des Anderlechtois et celle des Standardmen. La police est intervenue pour séparer au maximum les deux camps.