Football

ÉCLAIRAGE

Genk profite du malheur des autres, titrions-nous la semaine passée, alors que Bruges s'était emmêlé les pinceaux chez des Alostois pourtant condamnés à la relégation, et Anderlecht face à une équipe de Charleroi réduite à dix unités pendant près d'une heure de jeu. Nous aurions pu réitérer ce titre suite à cette 28e journée, qui n'a fait que confirmer les enseignements de la semaine précédente.

Dès vendredi soir, les Anderlechtois ont en effet de nouveau partagé l'enjeu, cette fois contre un Standard en proie à des problèmes internes, mais où Van Meir et Goossens (pourtant fort critiques et/ou critiqués) étaient alignés. Ce quatrième partage blanc en 10 ans sanctionnant ce traditionnel match de prestige au Parc Astrid, reflétait parfaitement la physionomie de cette rencontre. Trois têtes de Van Meir sur coup de coin et l'une ou l'autre tentative manquant de réalisme du duo De Bilde-Dindane résumaient à elles seules une confrontation ayant perdu son cachet d'antan. Ce qui n'empêchait pas les entraîneurs respectifs de se féliciter du point finalement conquis!

ANTHUENIS Y CROIT TOUJOURS

Aimé Anthuenis confirmait ainsi que le titre 2001-02 n'était pas encore totalement envolé pour les champions... en titre. Il devait sans doute augurer un nouveau faux pas des rivaux brugeois, qui lui ont donné raison en s'inclinant, contre toute attente, à domicile contre La Gantoise. Anderlecht peut remercier ainsi le Grec Kaklamanos, auteur du seul but, avant, peut-être de lui ouvrir les portes de son noyau!

De son côté, Genk n'a cependant pas laissé passer l'occasion de prendre le leadership, en s'imposant méritoirement 3-2 contre Charleroi. Le duo Sonck-Dagano a encore été virevoltant, du moins en première mi-temps, avant de laisser l'occasion aux joueurs d'Enzo Scifo de revenir au score dans le dernier quart d'heure. À revoir dans les prochaines semaines, afin de ne plus imiter les derniers couacs de ses deux prestigieux rivaux! Les Limbourgeois doivent se déplacer ce samedi au Standard (18h), avant d'affronter des équipes démobilisées (RWDM et St-Trond), de recevoir Mouscron, pour conclure contre Westerlo et Lokeren. Bref, un parcours parsemé encore de quelques embûches... tout comme ceux de Bruges (à Lommel, au Standard et contre Mouscron notamment) et d'Anderlecht (derby au RWDM et déplacement à Mouscron).

À six journées du terme, le championnat est ainsi plus indécis que jamais au niveau de la conquête des lauriers nationaux. Quant à la lutte pour le maintien, le succès de l'Antwerp face à St-Trond condamne désormais Beveren et Alost à une relégation irrémédiable, même si ces derniers continuent à se battre avec l'énergie du désespoir...

© La Libre Belgique 2002