Football Il devrait être préféré à Vermaelen face aux Français et revenir dans le onze.

Thomas Meunier est le seul Diable à ne pas avoir de réelle doublure dans l’effectif de Roberto Martinez. La suspension de l’arrière droit du PSG est embêtante pour le coach.

Pour trouver une solution, il avait deux grandes options (à moins d’une surprise de taille), sachant que Chadli reprendra le flanc droit de Meunier : Vermaelen, qui pousserait Vertonghen sur le flanc gauche, ou Carrasco, qui reprendrait directement le rôle de Chadli.

Tout porte à croire que Martinez optera pour la seconde possibilité, relançant ainsi Carrasco, cantonné au banc depuis sa sortie après une heure de jeu contre le Japon.

Il aura une tâche principale : surveiller Mbappé, l’attaquant supersonique des Bleus, plutôt placé du côté droit par Deschamps. Par rapport à Vertonghen, Carrasco peut faire valoir sa vitesse. On devrait donc avoir un duel entre deux anciens joueurs de l’AS Monaco.

Carrasco présente aussi l’avantage d’être frais et piqué dans son orgueil après son passage sur le banc.

Si le retour de Carrasco dans le onze se confirme, Martinez reviendrait à son système habituel en 3-4-3. Le Brésil avait demandé des adaptations exceptionnelles mais c’est moins le cas d’une équipe de France au potentiel offensif plus supportable pour une défense.

Avant d’essayer de neutraliser l’adversaire, les Diables tenteraient donc de faire mal avec leurs qualités offensives.

Beaucoup d’observateurs s’attendent malgré tout à un match fermé entre deux équipes qui éviteront avant tout de laisser de l’espace à l’adversaire. Les Diables et les Bleus en raffolent et adorent plonger rapidement dedans. Cette demi-finale pourrait donc ressembler à un jeu de patience.