Ceulemans viré!

AFP Publié le - Mis à jour le

Football

Jan Ceulemans, qui avait succédé cette saison au Norvégien Trond Sollied, comme entraîneur du FC Brugeois, champion de Belgique, n'atteindra pas la 30-ème journée du championnat en cours.

C'est ce qui a été annoncé, comme on s'y attendait, en début d'après-midi lors d'une conférence de presse convoquée en fin de matinée par la direction du club. La décision est motivée par «le manque de résultats ». Le Bruxellois Emilio Ferrera (ex-La Louvière) succède au triple soulier d'or (1980, 1985 et 1986). Il a signé un contrat jusqu'au 30 juin 2007.

Le FC Brugeois reste sur deux défaites contre Anderlecht (0-2) et à La Gantoise (4-1) face à des rivaux directs pour le titre et les tickets européens. Il occupe cependant la 3-ème place du classement avec 51 points, soit huit et sept de moins qu'Anderlecht et le Standard, mais seulement un de plus que La Gantoise, 4-ème.

Bruges reçoit Zulte-Waregem, 5-ème avec 48 points, vendredi (20h30) pour le compte de la 30-ème journée, avant de se déplacer à La Louvière (où entraînait Emilio Ferrera, limogé le 3 octobre, en début de saison), le dimanche 16 avril (18h00).

A noter que l'effectif du FC Brugeois, champion de Belgique 2004-2005, a perdu des élements-clé comme Timmy Simons (PSV Eindhoven/P-B), Peter Vander Heyden (Wolfsburg/All), Nastja Ceh (Austria Vienne/Aut), David Rozehnal (PSG/Fra) et Hans Cornelis (Racing Genk), durant l'entre-saison.

Jan Ceulemans, 49 ans, qui a joué au club de 1978 à 1992, avait entraîné Westerlo de 1999 à 2005, gagnant la Coupe de Belgique en 2001 (1-0 contre Lommel). Il a quitté le stade Jan Breydel avec son premier adjoint Rene Verheyen, également licencié, croisant pratiquement Emilio Ferrera dans le couloir, peu avant le début de la conférence de presse, ont constaté sur place un journaliste et un correspondant local de l'Agence belga.

Emilio Ferrera, 38 ans, a entraîné Beveren, le RWDM, le Lierse, le Brussels, et La Louvière, où il a dû céder la place à Gilbert Bodart, qui a depuis lors également quitté le Tivoli dans le cadre de l'affaire des matches prétendument truqués par la mafia des jeux chinoise.

«Celà ne peut plus continuer comme celà, il faut faire quelque chose », avait prévenu le président Michel D'Hooghe dans la presse mardi matin.

AFP

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM