Football

MONS Les Louviérois avaient reçu l'ordre de ne pas commenter leur prestation et les événements d'après-match. Juste avant, Maton avait résumé: «On a tous été mauvais et cette défaite fait mal. On va essayer de relever la tête, mais notre comportement est inadmissible mê- me si on a pris un coup mental contre Bruges. Il faut se regarder dans une glace et se poser des questions. A-t-on laissé filer la rencontre ? Laissons courir les rumeurs, on a simplement été mauvais.»

Interrogé en premier lieu par les quatre enquêteurs, Filippo Gaone acceptait l'enquête mais pas la manière dont elle s'est déroulée. Samedi, il a encore pris un coup au moral: «J'ai l'habitude d'aller voir mes joueurs à l'issue de la rencontre et les enquêteurs ne m'en ont pas laissé l'opportunité, m'obligeant à les suivre (NdlR : il a parlé de «gestapo» après la rencontre). Chacun fait son métier mais un minimum de respect aurait été bienvenu. On m'a posé des questions sur le pourquoi de l'alignement des jeunes contre Bruges. Je répète que nous préparons l'avenir et que l'Union belge devrait se réjouir que l'on mette en avant les jeunes pousses qui assureront l'avenir de leur football dans les prochaines années. Pour le reste, j'espère que les joueurs n'ont pas laissé filer la rencontre d'aujour- d'hui, même si je perds un peu la confiance que j'avais en certains.»

L'Union belge peut en être persuadée: en jouant comme ils l'ont fait au Tondreau, les titulaires habituels auraient, contre le Club, fait moins bien que le 0-2 engrangé par les jeunes. Albert Cartier voulait, lui, insister sur le fait que les enquêteurs avaient été cordiaux, sympathiques et aimables. Quant au choix des joueurs, les membres de l'Union belge ont sans doute choisi des titulaires confirmés, qui pourraient avoir trouvé la situation du match contre les Gazelles paradoxale. Quant à Arnaud Laly, on suppose qu'il a dû donner des explications sur la santé physique des éléments. Tout cela restant au conditionnel.

Les enquêteurs devraient rendre, fin de semaine, leur rapport au parquet de l' UB, qui décidera s'il y a une suite ou non à donner à cette affaire. Si une suite est demandée (peu probable), le dossier sera transmis à la commission de contrôle. Décidément, on n'a pas fini de parler des Loups cette saison.

Quelque chose nous dit d'ailleurs qu'une surprise surviendra encore contre Anderlecht, dimanche soir. Un match qui sent le soufre et que BeTv envisage de retransmettre en direct.

La veille, on devrait avoir eu les premiers indices concernant les licences.

© Les Sports 2005