Football

Charleroi a battu Anderlecht 2-1, samedi, en ouverture de la seizième journée du championnat de Belgique de première division. Pollet (48e) et Kebano (58e) ont donné un avantage de deux buts aux 'Zèbres', Gillet a réduit l'écart (73e).

La rencontre débutait avec une demi-heure de retard car le bus anderlechtois, pris dans les embouteillages, n'était pas arrivé à l'heure au stade. Les spectateurs devaient ensuite attendre la fin de la première mi-temps pour voir les occasions les plus dangereuses. Sur un bon centre de Praet, Mitrovic ne parvenait pas à cadrer (42e). Pour Charleroi, les tentatives de Milicevic (44e) et Kebano (45e) étaient arrêtées par Proto, de retour dans les buts anderlechtois.

Dès la reprise, un superbe mouvement collectif initié par Kaya et Milicevic était parfaitement conclu par Pollet (48e). Dix minutes plus tard, la paire Kaya-Milicevic faisait à nouveau des ravages sur le flanc gauche. Cette fois, c'est Kebano qui en tirait profit et trompait Proto d'une frappe croisée du gauche (2-0, 58e). Sur un centre de Praet, Gillet relançait Anderlecht d'une reprise acrobatique (74e). Charleroi parvenait à garder le résultat, la seule frayeur venant d'un retro de Mbemba qui passait au-dessus (89e).

Anderlecht, 31 points, reste quatrième, derrière le Standard (34), Genk et Zulte Waregem (32). Charleroi remonte en neuvième position avec 18 points.

La seizième journée se poursuit en soirée avec cinq rencontres, dont Ostende-Genk. Dimanche, le FC Bruges se rendra à Lokeren (18h00) et le Standard recevra la lanterne rouge, Mons (20h30).


Toutes les réactions d'après-match:

Proto: " La première mi-temps était pauvre et même en 2e mi-temps on n'a pas bien joué. C'est dommage, mais on n'avait pas le niveau pour gagner ce match. On a encaissé des buts évitables. Maintenant il faut travailler. A chaque fois qu'on a des matchs internationaux, c'est difficile de se remettre dedans après et il va falloir travailler là-dessus. Mais ça n'explique pas tout. On n'était pas à notre meilleur niveau aujourd'hui, on n'a pas eu beaucoup d'occasions et c'est dommage. C'est vrai que perdre cinq fois, ça fait beaucoup et ce n'est pas normal."

Gillet: "La première mi-temps était un peu soporifique. On a commencé à jouer à la 60e ou 70e, quand c'était 2-0. Là on a mis le pressing et si on avait commencé le match soixante minutes plus tôt, on aurait gagné. On ne joue que quand on est dos au mur et c'est assez dommage. On retombe dans nos travers après des améliorations. (A propos de son but) C'est une belle récompense après mon travail depuis un mois. J'espère que ça va lancer ma saison pour le second tour."

Pollet: "C'est vrai que c'est arrivé plusieurs fois cette saison de mener et de se faire rattraper. Ce soir on a tenu bon et surtout contre Anderlecht. Ca fait plaisir, on a fait un grand match ce soir."

Kebano: "A la mi-temps, le coach nous a dit ce qui allait, ce qui n'allait pas et ce qu'il fallait faire pour les mettre en danger. On a commencé la deuxième mi-temps comme on a commencé la première. On a mis la pression et ça a abouti aux deux buts. (A propos de son but) J'avais contrôlé car je n'avais pas pris les informations. Le ballon est arrivé et je ne pouvais pas tirer en un temps. Mais je voulais frapper, je l'ai fait et c'est rentré."