Football Déçu de ne pas être plus utilisé lors du dernier rassemblement, l’attaquant va recevoir sa chance.

Une crise ? Mais quelle crise ? Michy Batshuayi a débarqué à Tubize, ce lundi, d’un pas léger, son éternel sourire imprimé sur le visage avec son look qui, comme d’habitude, a fait le bonheur des photographes.

Sportivement, la semaine qui venait de s’achever n’avait pas forcément été la plus faste de la carrière de l’attaquant qui avait dû se contenter de 17 minutes à Gérone avant d’être scotché sur le banc en Ligue des champions contre les Young Boys, puis de ne pas figurer dans le groupe contre Getafe.

Son entraîneur, Marcelino, a tenu à dédramatiser la situation. "Je ne suis pas mécontent de Batshuayi, je suis toujours positif. J’essaie d’aider, de transmettre", a-t-il indiqué. Un message d’encouragement bienvenu pour l’attaquant qui a conscience de traverser une période plus compliquée. Dont la génèse remonte au rassemblement précédent des Diables.

(...)