Football

Entretien

On a très peu parlé du match samedi soir après le coup de sifflet final du derby entre le Standard et Mouscron.

"J’ai horreur de parler de l’arbitre, mais il y en a marre", entamait samedi Enzo Scifo, exclu de la zone neutre durant la 2e mi-temps. "Chaque semaine, j’essaie de ne pas réagir; mais à un moment, c’est impossible de rester calme. Je suis énervé et scandalisé par les erreurs d’arbitrage de ce soir . Je ne peux pas ne pas réagir à ce qui se passe. J’ai vu des choses tout simplement inacceptables."

L'exclusion directe de Sapina ?

Enzo Scifo: Il y a faute. Mais si l’arbitre pense appliquer le règlement, il se trompe.

Benoni Burie: Ce n’est pas parce qu’il s’agit de la première faute du match qu’elle ne peut pas valoir une rouge. Je suis convaincu d’avoir pris la décision adéquate. Je sanctionne la gravité de la faute qui met l’intégrité physique du joueur en péril.

Le but de Jovanovic ?

E. S.: Au départ du 3e but du Standard, les Liégeois commettent une faute au milieu du terrain.

B. B.: Je comprends que M.Scifo soit fâché, car tout était contre lui. Mais c’est le déroulement du match qui l’a décidé. Cette faute? Je suis aussi un humain. Et qui n’a pas commis de faute durant ce duel?

Arbitres incompétents

E. S.: Je sais que je vais être sanctionné, mais j’assume. Je le dis haut et fort: j’ai vu de l’incompétence au niveau de l’arbitrage.

B. B.: M. Scifo me traite d’incompétent? No comment .

Exclusions de la zone neutre

E. S.: Je n’ai pas été exclu de la zone neutre. J’ai juste suivi mon adjoint quand il a été exclu. C’est peut-être mieux d’être dans la tribune, ainsi je n’aurai plus de problème avec les arbitres. Le rôle du quatrième arbitre est de mettre de l’ordre, mais il a juste énervé tout le monde.

B. B.: M. Scifo applaudissait ironiquement mon quatrième arbitre tandis que M.Broeckaert l’a touché. Mouscron veut me récuser? C’est son droit. Moi, je vais où l’Union belge m’envoie. J’espère que l’on ne va pas parler de moi. Mais je suis persuadé du contraire.

Hier en début de soirée, Enzo Scifo - après avoir visionné les images du match - s’est rendu compte de son mauvais jugement et a voulu adresser ses excuses à Monsieur Burie. Il a également appelé Laszlo Bölöni dans l’après-midi pour s’excuser concernant l’altercation qui s’est déroulée lors de la conférence de presse d’après match.