Football

Selon nos informations, le coach suisse a décidé de mettre fin à ses fonctions car il était à bout, et que la pression des supporters à son égard était trop forte.

"Ce lundi, le RSC Anderlecht et le coach René Weiler ont décidé de se séparer", a indiqué le club bruxellois. 

L'entraîneur suisse, 44 ans, était arrivé la saison passée sur le banc des Mauve et Blanc. Il avait ramené le titre à Anderlecht et mené le club en quart de finale de l'Europa League.

Le staff technique actuel, composé de Nicolas Frutos, David Sesa et Thomas Binggeli, reprennent - par intérim - la gestion sportive de l'équipe, a précisé le champion de Belgique.

Après avoir dirigé plusieurs équipes en Suisse (Winterthur, St-Gall, Grasshopper, Schaffhausen, Aarau), Weiler avait pris la direction de l'Allemagne où il a entraîné Nuremberg pendant deux ans, en deuxième division. Après avoir manqué de peu la promotion en Bundesliga, battu dans le barrage par l'Eintracht Francfort, Weiler a été nommé entraîneur d'Anderlecht en juin 2016, à la place de Besnik Hasi. Après un début compliqué, marqué par les cas Sebastien De Maio et Stefano Okaka, tous deux finalement vendus, Anderlecht a trouvé son rythme de croisière, grâce entre autres aux buts de Lukasz Teodorczyk, aux prestations de Youri Tielemans et à la solidité défensive. En fin de saison, les Bruxellois remportaient un 34e titre de champion, le premier depuis 2014. Le Suisse pouvait aussi se targuer d'un beau parcours en Europa League, arrêté seulement en quarts de finale par Manchester United, futur lauréat de la compétition.

Fort d'un recrutement ambitieux (Sven Kums, Matz Sels, Henry Onyekuru,...), Anderlecht espérait revivre une saison riche en succès. Mais après 7 journées, le champion ne pointe qu'en 9e position, avec 9 points (2 victoires, 3 partages, 2 défaites), 9 de moins que le leader, le Club Bruges. Surtout, les polémiques n'ont pas manqué, entre un style de jeu jugé peu attrayant et la gestion de Sven Kums, recrue phare du mercato. L'ancien Gantois n'a ainsi pas été repris pour le match contre Lokeren. Quelques jours plus tard, il était aligné au poste de libero contre le Bayern Munich en Ligue des Champions. Un pari complètement perdu par Weiler: Kums était exclu après 11 minutes pour une faute dans le rectangle. Anderlecht s'est incliné 3-0.

Samedi, Anderlecht a été accroché 2-2 à Courtrai. Ce sera le dernier match de Weiler à la tête des Mauve et Blanc. Son bilan parle de 36 victoires, 16 partages et 14 défaites en 66 rencontres. Outre le championnat, il a aussi remporté la Supercoupe contre Zulte Waregem, fin juillet.