Football

Le vilain visage du football a soudain refait surface à la Coupe du Monde. Pendant des jours, on a pu, légitimement, se réjouir de la bonne ambiance qui régnait dans les stades et en dehors, où se mélangeaient les supporters dans la joie et la camaraderie.

Mais l’affaire Jimmy Durmaz est passée par là. Ce joueur suédois, né en Suède de parents assyriens qui ont émigré en Scandinavie via la Turquie, a commis une faute, samedi soir, lors du match contre l’Allemagne. Le coup-franc qui en a résulté a permis à Tony Kroos de marquer, à la 95e minute, le but de la victoire teutonne.

La bestialité se déchaîne(...)