Football

Le portier qui aurait déjà un accord avec les Madrilènes attend que Chelsea lui trouve un successeur.

En cet été, les destinées de Thibaut Courtois et Alisson Becker sont condamnées à être intimement liées.

Leur match dans le match lors du dernier quart de finale de la Coupe du Monde avait très nettement tourné à l’avantage du Diable qui, dans la nuit de Kazan, avait posé les jalons de son titre de meilleur gardien du tournoi au fil d’un match qu’il avait survolé, atteignant dans nos colonnes la note rarissime de 10.

En dehors du terrain, leur match avait commencé un peu plus tôt quand le Real Madrid s’était mis en chasse d’un nouveau gardien avec rapidement en tête de liste leurs deux noms. Et là aussi, le Limbourgeois s’est imposé face au Brésilien.

Les dirigeants madrilènes ont rapidement été refroidis lors de leur prise de contact par le tarif affiché par leurs homologues romains pour leur portier : pas question pour eux de lâcher à moins de 70 millions d’euros un élément encore sous contrat jusqu’en juin 2021. Or la situation de Courtois, avec qui les contacts n’ont jamais cessé ces derniers temps, est totalement différente et ouvre la porte à un départ à moindre coût.

Pour ne pas avoir réussi à ficeler une prolongation de contrat qui était donnée pour acquise en janvier, l’état-major des Blue s se retrouve en position de faiblesse, le Diable étant désormais entré dans sa dernière année de contrat. Ce qui explique la nature de la somme demandée pour lui, à savoir 40 millions d’euros.

Le joueur a parfaitement exploité la situation. Après 4 ans à Chelsea couronnés de deux titres de champion, d’une Coupe de la Ligue et d’une Cup, l’heure est venue pour lui de relever un nouveau challenge. Et celui pour le Real a tout pour lui plaire.

D’un point de vue sportif, naturellement, avec entre autres la perspective de retrouver une Ligue des Champions que les Blues ne disputeront pas et de rejoindre l’un des plus grands clubs du monde.

D’un point de vue familial aussi, la mère de ses deux enfants en bas âge vivant dans la capitale espagnole.

Le dossier est tellement avancé que, selon les médias espagnols, un accord contractuel aurait déjà été trouvé sur base d’un bail de 5 ans avec un salaire estimé à 13 millions d’euros brut par an, soit un peu plus que les 11,4 millions que les Blues lui avaient offerts. Ce qui en ferait le gardien le mieux payé de la planète.

Actuellement en vacances en Espagne, Courtois, photographié sur un jet-ski par la presse locale, en profite pour décompresser. Tout en sachant que l’épilogue est proche, et ne maîtrisant pas une dernière donnée.

Dans ce dossier, si Chelsea se retrouve contraint de subir les événements, les Bl ues , qui se sont clairement faits à l’idée d’un départ du Diable, entendent, avant de le laisser s’en aller, lui trouver d’abord un successeur. Et ils ont ciblé Alisson, également pisté par Liverpool (voir par ailleurs). Les deux gardiens n’ont pas fini de voir leurs routes s’entremêler…

Mignolet dépend aussi d’Alisson

Thibaut Courtois n’est pas le seul Diable dont l’avenir dépend d’une manière ou d’une autre d’Alisson.

Le nom du Brésilien circule depuis de longs mois du côté de Liverpool. Les dirigeants des Reds ont d’ailleurs une longueur d’avance sur Chelsea dans ce dossier et ont été aperçus à plusieurs reprises en Russie en discussion avec le Brésilien dont ils sont convaincus du talent. La finale de Ligue des Champions catastrophique de Loris Karius les a confortés dans la nécessité de recruter un nouveau gardien et, après avoir fait de Virgil Van Dijk le défenseur le plus cher de l’histoire, ils pourraient en faire de même avec Alisson, une offre de 75 millions est évoquée. 

Si l’opération venait à se finaliser, elle aurait naturellement un impact sur l’avenir de Simon Mignolet. Le Diable l’a dit et répété : pas question pour lui de vivre une saison sans jouer. Comme les autres Mondialistes des Re ds qui sont allés jusqu’en demi-finale, le gardien est attendu le 5 août à Liver- pool. Pour n’y faire sans doute qu’une étape, son avenir s’écrivant loin des bords de la Mersey. Encore plus si Alisson y accoste…