Football

"Gagner ce prix en tant que footballeur, c’est vraiment unique. J’espère que désormais, d’autres joueurs issus de sports collectifs seront aussi sacrés…"

En devenant Sportif de l’Année 2014, Thibaut Courtois est entré dans l’histoire du sport belge. Quelques instants après son sacre, nous nous sommes entretenus avec le gardien de Chelsea, qui fait le bilan de sa superbe année et étale ses objectifs pour 2014.

Thibaut Courtois, ce trophée veut aussi dire que vous avez été le meilleur Diable en 2014…

"Ça, ce n’est pas à moi de le dire. Si j’ai eu l’honneur d’aller chercher le prix pour l’ Équipe de l’Année , c’est simplement parce qu’il n’y avait personne d’autre !" (rires)

Si vous deviez retenir une image de 2014, laquelle serait-elle ?

"Le titre de champion d’Espagne, conquis lors de la dernière journée sur le terrain du FC Barcelone. Tout le monde pensait qu’au Camp Nou, on allait perdre le titre, mais on a tenu. C’était le meilleur moment de ma vie, de ma carrière. Même si je n’oublie pas les beaux moments vécus en Coupe du Monde."

Vous avez aussi disputé une finale de Ligue des Champions…

"En fait, je réalise que j’ai disputé beaucoup de matches importants. Chacun de ses rendez-vous m’a permis d’acquérir de l’expérience et d’être encore meilleur pour le rendez-vous suivant. C’est dans cet état d’esprit que je dois essayer d’être encore meilleur en 2015."

En améliorant quoi ?

"Toute une série de petites choses. Personne n’est parfait et n’oubliez pas que je n’ai que 22 ans ! Chaque jour, à l’entraînement, je dois continuer à bosser très dur. C’est le seul moyen d’encore progresser. Mes meilleures années n’arriveront qu’à partir de mes 26, 27 ans…"

Devenir le meilleur gardien du monde, c’est un objectif pour vous ?

"En soi, non. Je ne vise pas de titres individuels. C’est vrai que gagner un Ballon d’Or est le rêve de tout footballeur. Mais ce que je veux, c’est d’abord gagner des trophées collectifs. Si j’y arrive, alors je sais que j’ai des chances de remporter d’autres récompenses individuelles."

Sans Coupe du Monde, est-il possible de vivre une plus belle année encore en 2015 ?

"Oui, si je gagne deux trophées qui ne sont pas encore à mon palmarès : la Ligue des Champions et le titre en Premier League . Chelsea en est capable. Mes autres vœux, pour 2015, c’est de ne pas être blessé et de continuer à progresser…"