Football

Après Courtrai, qui s'est offert sans aucune discussion le scalp de La Gantoise, 4-1, c'est le Standard, vainqueur 2-3 (mi-temps: 1-1) à Ostende, qui a atteint les demi-finales de la Coupe de Belgique de football mardi soir.

Ostende, finaliste la saison dernière, a pourtant ouvert la marque dès la 16e minute lorsque son capitaine Sébastien Siani a offert un assist de 40 mètres à Richairo Zivkovic, qui n'a pas tremblé dans son face à face avec Jean-François Gillet. Il a en effet glissé le ballon entre ses jambes (1-0).

Un but inscrit contre le cours du jeu, mais qui ne décontenança pas les Rouches.

Le Standard, vainqueur de l'épreuve en 2015, et tombeur d'Anderlecht (0-1) au tour précédent, a en effet égalisé à la 33e par Orlando Sa, qui a repris imparablement de la tête un centre millimétré d'Uche Agbo.

Une égalisation qui provoqua la fureur des supporters locaux, persuadés que leur équipe, déconcentrée par l'incident, aurait dû bénéficier d'un penalty 3 minutes plus tôt, lorsque Sébastien Pocognoli arrêta selon eux - et pas seulement selon eux ! - de la main, un centre de Brecht Capon dans le rectangle.

Mais le cinquième arbitre Lawrence Visser n'a pas alerté Wim Smet.

Le Standard a pris l'avance dès la reprise.

Paul Mpoku céda en effet le ballon à Ravzan Marin, dont la frappe magistrale d'une vingtaine de mètres ne laissa aucune chance à Mike Vanhamel 1-2, 47e).

Le chemin vers la victoire était encore long, mais a été raccourci par Renaud Emond, qui ne galvauda pas la superbe occasion que lui procura Marin à la 82e (1-3).

La messe était dite, même si Zinho Gano, qui avait remplacé Joseph Akpala à la 70e, a réduit le score en fusillant Gillet sur un service de Knowledge Musona dans le temps additionnel (2-3, score final).

Le Standard, méritoirement qualifié pour le dernier carré, n'aura sans doute qu'un regret: la carte jaune dont a écopé Orlando Sa à la 86e minute.

Les deux autres quarts de finale sont au programme mecredi: Genk-Waasland-Beveren (20h) et Bruges-Charleroi (20h45).

Les réactions

Siani : "On ne mérite pas mieux"

"Ils ont été costauds dans le match, nous on a été absents sur ce plan-là. C'est pas notre meilleur match mais c'est un petit peu à l'image de notre saison. On ne mérite pas mieux aujourd'hui. Je fais partie des leaders de l'équipe, je dois montrer l'exemple et je n'y suis pas arrivé, mais ça fait partie du foot. La Coupe c'est toujours spécial, aujourd'hui on a pas été bons et la sanction est directe. Je pense qu'il y a penalty, mais on ne peut pas en vouloir au référé. On sait qu'on va devoir lutter jusqu'à la fin, rien n'est perdu et on doit rester concentrés.

Pocognoli : "Il faut toujours se remettre en question"

"Si ma main va vers le ballon, y a penalty, là le ballon vient sur ma main donc il n'y a pas. Il aurait pu le siffler et je comprends les supporters et les joueurs d'Ostende, mais c'est comme ça. Tout n'était pas parfait dans la prestation, il faut toujours se remettre en question et on doit mieux défendre dans les espaces. Sur les deux goals, c'est une question de communication et on a pas été bons. Mais on est contents d'être en demi. La défaite face à Beveren a fait mal semaine passée et on a voulu rebondir en jouant mieux. On dédie cette victoire à notre coach et au public qui s'est déplacé sur des routes dangereuses."

Luc Devroe : "C'était notre rêve pour sauver la saison"

 "On a joué la finale donc on est déçus. Depuis le début du championnat c'était notre rêve pour sauver la saison. En Are mi-temps on était biens, mais en 2e le Standard était meilleur. On a été coupés après le goal rapidement en 2e mi-temps. Le tournant du match, c'est la main de Pocognoli à 1-0 mais on aurait du rester concentrés après cela. C'estr trop facile de dire que ça a été décisif. "

Marin : "Nous devions gagner"

"Nous sommes heureux, nous étions très concentrés et devions gagner. Maintenant, nous nous focalisons sur le match difficile de samedi. Mais c'est à la maison avec nos fans incroyables donc nous devons gagner pour atteindre nos objectifs."

Custovic : "Je suis dépité"

 "Je suis dépité surtout car aujourd'hui, nous avons accepté la défaite. Y a des moments-clés qui auraient pu faire tourner le match en notre faveur, mais cela ne s'est pas fait. Il y a une main qui n'est pas sifflée à 1-0, il y a Marin qui frappe alors qu'on sait qu'on ne peut pas le laisser car il a une très bonne frappe. Maintenant, le Standard mérite sa victoire parce qu'ils nous mettent 3 goals à l'extérieur. On va jouer en championnat pour se sauver car tout peut arriver. Il reste douze matches et on joue chacun d'entre eux pour les gagner. Je sais que c'est difficile d'être coach mais j'adore cela. J'ai beau avoir été à Mouscron, je vais là-bas pour gagner et repartir avec les 3 points."

Revivez Ostende-Standard en direct