Football David Sesa, son T2 qui est encore au RSCA, déplore le départ forcé de son T1.

David Sesa, encore T2 et homme de René Weiler, s’est exprimé dans le journal suisse Blick. Il nie que Weiler a démissionné. "Pourquoi est-ce qu’il se serait retiré ?, dit Sesa. Il a connu des succès et l’équipe était encore derrière lui. Avez-vous vu le match à Münich, à dix ? Nous n’avons pas perdu les trois derniers matches de championnat. Non, Weiler a été limogé."

Sesa n’est pas d’accord avec le C4 de son ex-patron. "Sportivement, ce n’est pas compréhensible, même si le début de la saison aurait pu être meilleur. En 15 mois, on a presque tout gagné. La majorité des joueurs sont déçus."

Sesa nie que la femme de Weiler aurait été menacée. "Cette soi-disant attaque, elle a été inventée."

Entre-temps, il poursuit son travail comme adjoint, avec Binggeli. "On fait de notre mieux, ce n’est pas un problème", dit Sesa, qui en veut à quelques journalistes. Notre contrat, c’est avec Anderlecht qu’on l’a conclu. Mais c’est quand même dommage."