Football Kevin De Bruyne était lucide à l'interview d'après-match.

Au micro de la RTBF, le nouveau joueur de Manchester City s'est montré lucide. Tout comme Radja Nainggolan, élu Diable du match ! Découvrez leur réaction...

- De Bruyne: "Je pense que ce match fut notre plus mauvais depuis que je suis chez les Diables rouges. Je n'ai pas d'explication à cette mauvaise prestation, car la préparation était bonne. Pourtant aujourd'hui sur le terrain c'était nul mais le plus important est la victoire."

- Nainggolan: "Oui, l'important ce sont les trois points. Surtout quand on joue comme ça. On a mal amorcé nos actions, on s'est souvent mis en difficulté, on peut donc être très content du résultat chiffré. Après, si tu regardes Chypre à domicile, ils ont été très solides durant toute la campagne. Le climat était chaud mais ce n'est pas une excuse, car on a les qualités pour faire beaucoup mieux. Retenons simplement les trois points importants. On était parfois en infériorité numérique au milieu de terrain, mais on a bien travaillé pour récupérer des ballons. Malheureusement on en a perdu beaucoup aussi… La satisfaction, c'est que gagner un match aussi mauvais, c'est la preuve que tu as une équipe forte."

- Mertens: "Tu peux le dire, c'était notre plus mauvais match depuis longtemps. Aujourd'hui personne n'a joué à son niveau et c'est dommage car si tu joues au foot ici, tu leur fais mal. Au lieu de ça, c'est Chypre qui a bien joué, au point qu'on soit très content d'avoir pris ces trois points. Sur le banc, on voulait tous entrer pour aider l'équipe à faire la différence. C'est aussi notre force d'avoir cette profondeur de banc. Sur le but, je profite d'un bon ballon de Kevin et je sens qu'Eden est derrière, qu'il attend la passe en retrait. C'est un beau goal."

- Wilmots: "C'est un de nos moins bons matches collectivement. On n'a pas fait de pressing haut, on a souvent reculé, on n'était pas synchronisé. On avait toutefois bien entamé le match, je trouve. Mais on n'a pas concrétisé nos occasions et à la mi-temps, j'ai varié, car on abusait trop des longs ballons. On a voulu mettre de la vitesse, on a joué plus haut… Après, voilà, il y avait la chaleur, la fatigue de la Bosnie et la fatigue de la préparation… Ce soir j'ai vu des joueurs physiquement fatigués, mais c'est normal. Je ne me suis pas senti impuissant, car j'ai fait des changements qui ont pu aider l'équipe, c'est mon boulot. Même le match nul n'aurait pas été catastrophique, mais on a eu le courage d'aller chercher la victoire. Changer le système ? Non, pas du tout, on a joué trois ans comme ça et cela fonctionnait bien. Il y a un an, j'aurais pu remplacer Eden au vu de sa prestation. Mais il a pris de la maturité et de l'importance. On ne peut pas lui reprocher de tenter et là, aujourd'hui, il était là pour faire le 0-1. Je m'attends à ce qu'il monte en puissance au fil de la saison. Voilà, on a 17 points et on est presque à l'Euro, c'est tout de même une bonne nouvelle, tout comme le fait de savoir gagner ces matches plus compliqués."

- Courtois: "Le match était très mauvais. C'était peut-être le plus mauvais de cette équipe. Mais on a trois points et on doit garder ça. On doit analyser le reste maintenant. Le terrain n'est pas une excuse. On ne bougeait pas assez, on ne pressait pas assez. On jouait contre une bonne équipe quand même, il fallait aller les chercher. Ils ont joué au foot et ont eu des occasions. La chance, c'est qu'au final Dries est a l'assist et qu'Eden marque."

- Kompany: "J'ai connu pas mal de matches compliqué avec l'équipe nationale. J'ai même le souvenir de matches mieux abordés, mais perdus. On a les 3 points. Il ne faut pas oublier qu'il y avait une mission. Et on a 6 sur 6. Avant les matches, on aurait dit ça, j'aurais signé tout de suite, peu importe la manière. Le message avant le match était de rester calme. On savait que ça serait difficile et en tant qu'analyste, vous ne pouvez pas dire que vous avez pensé que ça serait facile. Gagner 5 ou 6-0 à Chypre, c'est fini tout ça. Ils ont de bons joueurs: leur attaquant était pas mal, leur milieu savait comment jouer, ils étaient bien positionnés défensivement. Les conditions étaient différentes par rapport à ce à quoi on était habitué et on a souffert, on était fatigué. Mais les conditions ne sont pas une excuse car elles sont les mêmes pour les deux équipes. Dans les condtions qu'on a connues, on est satisfait du résultat."