Football

MOLENBEEK Un nom était sur toutes les lèvres, samedi soir, au stade Machtens: celui d'Igor De Camargo. Le buteur brésilien du Brussels était le sujet numéro 1 des conversations dans les tribunes, puis dans les coulisses. Et on ne peut cacher que l'inquiétude se lisait sur les visages des supporters molenbeekois mais aussi de ses équipiers. Et pour cause, un départ de la coqueluche du public ferait mal, très mal, surtout sur le plan sportif!

Flash-back: il y a une dizaine de jours, Johan Vermeersch clama haut et fort qu'aucun titulaire ne quitterait le Brussels au mercato, en ajoutant sauf offre(s) mirobolante(s). Auteur de neuf buts en treize matches, Igor De Camargo est évidemment l'objet de bien des convoitises. Samedi encore, le Hertha Berlin avait délégué un observateur pour le suivre et fit parvenir dans la foulée une offre (jugée insuffisante). Les Allemands avaient été précédés par plusieurs cercles français, dont Rennes qui pourrait faire une offre ce lundi tandis que le Standard fait toujours le forcing de son côté. Mais depuis dix jours, le Club Bruges est entré dans la danse en augmentant jeudi dernier sa première offre. Le président molenbeekois voulait encaisser au minimum 2 millions (dont 20% doivent être ristournés à Genk, l'ancien employeur). Les Blauw en Zwart seraient prêts à déposer un peu moins (1,2 million + un intérêt sur la revente éventuelle) dans la bourse des Molenbeekois qui pourraient choisir un élément brugeois en supplément. «Nous avons beaucoup à gagner avec ce passage d'Igor vers Bruges, estime Johan Vermeersch. À court terme mais aussi à plus long terme.»

Au niveau du choix du joueur brugeois, Albert Cartier entre dans la danse... Et le nom de Manasseh Ishiaku de tomber sur le tapis. L'entraîneur du Brussels et le Nigérian de Bruges sont restés très proches après leur collaboration de six mois au Tivoli. Le Vosgien verrait d'un bon oeil son arrivée en cas de départ de De Camargo. Et Mana ne serait pas opposé à un déménagement vers la capitale pour croiser la route d'un De Camargo qui ne fut guère convaincant samedi soir.

«Je ne suis pas trop d'accord quand vous affirmez que je n'ai pas livré un grand match ce samedi», rétorqua le sympathique et toujours cool Igor De Camargo. «Sur un terrain qui ressemblait à une patinoire, j'ai beaucoup bougé, j'étais très disponible et je tenais bien le ballon. Mais tout comme lors du match aller, mes essais furent contrés par un excellent Milojevic. Sur l'ensemble de la partie, le partage est d'ailleurs logique à mes yeux, même si nous avons dominé 80 des 90 minutes. Était-ce mon dernier match sous le maillot du Brussels? Peut-être... Jusqu'à preuve du contraire, je suis sous contrat à Molenbeek jusqu'en juin 2007 et je m'y sens toujours aussi bien. Maintenant, pas question de cacher que je suis fier et flatté d'être sur les tablettes d'un grand club belge.»

Hier, les choses ont bougé puisque le Brésilien s'est vu convier par Bruges à venir passer les traditionnels examens médicaux ce matin et, dans la foulée, discuter les contours d'un contrat portant sur trois ans et demi. Tout semble indiquer que De Camargo sera brugeois ce lundi.

avant un départ vers le Club Bruges. (PHOTO NEWS)

© Les Sports 2006