Football

Les Diables Rouges ont entamé leur préparation en vue de la rencontre de préparation face à l'Espagne jeudi puis à Chypre le 6 septembre en qualifications pour la Coupe du monde, lundi à Nerpede. Roberto Martinez a dirigé la sélection belge pour la première fois et a, notamment, ramené Steven Defour dans l'effectif.

Steven Defour s'est dit surpris d'avoir reçu la visite de Martinez lors du match gagné par Burnley, où il effectuait ses débuts, face à Liverpool en Premier League (2-0). "Après ça, j'ai commencé à penser qu'une sélection chez les Diables était à nouveau possible. J'étais surpris de le voir. Le fait d'avoir manqué l'Euro a été difficile, mais c'est du passé à présent. J'ai de suite remarqué après ce premier entraînement que le niveau du groupe a encore grimpé depuis ma dernière sélection. Tout le monde continue de progresser".

Le fait d'avoir rejoint la Premier League et Burnley il y a un mois a été un facteur décisif selon l'ancien joueur d'Anderlecht et du Standard.

"Oui cela a joué un rôle. La compétition anglaise est d'un autre niveau, c'est pourquoi le fait d'avoir choisi Burnley est une bonne option. Nous jouons un style de football auquel je ne suis pas habité. Avec peu de possession de balle, mais beaucoup de courses derrière le ballon. Ce fut difficile la première semaine, avec d'abord les suites du transfert, puis les entraînements typiquement anglais et puis il y a eu ce premier match pour moi contre Liverpool. L'adaptation s'est faite à présent."

Autre nouveauté chez les Diables, l'arrivée comme T3 du Français Thierry Henry qui viendra surtout donner un coup de main aux attaquants. "Tout le monde est content de sa venue", a commenté Steven Defour. "Il a beaucoup d'expérience et il aidera surtout les attaquants. Il a fait plutôt profil bas lors de cette première séance, mais quand il le faut, il a son mot à dire."


Pour Divock Origi, il était "temps pour quelque chose de nouveau"

Plusieurs Diables étaient manifestement heureux d'avoir pu entamer cette nouvelle campagne avec le successeur de Marc Wilmots. Pour Divock Origi, par exemple, il était "temps pour quelque chose de nouveau". Thorgan Hazard était aussi content de son retour en sélection.

"Chaque coach a sa propre influence, tu le vois aussi avec Martinez. C'est ce dont nous avions besoin. Il était temps pour quelque chose de nouveau", a confié Divock Origi après le premier entraînement. "C'est un autre style que Wilmots. Chacun a de nouveau très faim après l'Euro. C'était en effet frustrant pour moi d'avoir si peu joué. Mais tout le monde je crois a été déçu de l'Euro. Je veux me montrer, je veux jouer."

Thorgan Hazard ne figurait lui pas dans la sélection pour l'Euro en France, et le frère d'Eden s'est dit très heureux de retrouver les Diables. "Je suis très content parce que c'est un groupe très fort. Mais j'ai bien commencé la saison avec Mönchengladbach, donc je pense que je mérité ma sélection. C'est aussi toujours très chouette d'être avec Eden. Cela fait longtemps que nous n'avons plus joué ensemble."

L'arrivée de Thierry Henry comme T3 a aussi ravi les deux joueurs. "Je pense que je ne suis pas le seul à dire que Henry a été une idole pour notre génération. Il est aussi très sympathique. Je pense que nous allons beaucoup apprendre de lui", a conclu Thorgan Hazard.