Football

Les supporters du Standard responsables de la banderole représentant le joueur anderlechtois Steven Defour décapité, brandie dimanche peu avant la rencontre face à Anderlecht, pourraient se voir infliger une interdiction de stade. Celle-ci pourrait aller jusqu'à cinq ans et les amendes pourraient atteindre les 5.000 euros, selon la Cellule football du ministère de l'Intérieur, rapportent plusieurs journaux lundi. La Cellule football assure vouloir infliger de lourdes sanctions à tous ceux qui ont participé à l'élaboration de ce tifo. "De telles actions ne peuvent évidemment être tolérées", lance Ann Cossement, sa porte-parole, dans les journaux du groupe Sudpresse. "La Cellule football va réagir, c'est sûr et certain. Avec l'aide de la police de Liège, elle va essayer d'identifier rapidement un maximum de ces fauteurs de trouble."

Les procès-verbaux que pourrait avoir rédigé la police dimanche lui seront également transférés.

"La loi foot est limpide à ce sujet", poursuit Ann Cossement. "Pour ce genre de comportement, elle prévoit des peines très sévères : de 250 à 5.000 euros d'amende et des interdictions de stade allant de trois mois à cinq ans."