Football

Un fonds d'investissement danois et l'agent de joueurs Pini Zahavi constituent deux pistes valables pour les Hurlus à condition que l'ASBL du club hennuyer devienne une société anonyme.

Capitalium Consult, société spécialisée en audit patrimonial, qui a repris en main les aspects juridiques, fiscaux et 'image' de l'Excelsior a établi le contact avec Mark Klein, un homme d'affaires français résident en Belgique et représentant Anderssen Funds, un fonds d'investissement danois actif dans l'immobilier.

L'investisseur refuserait d'injecter directement de l'argent dans l'ASBL, mais recommanderait la création d'une nouvelle société anonyme. Quatre autres pistes sont aussi explorées, rapporte encore le magazine. La plus 'sérieuse' serait celle de Pini Zahavi. Ce riche Israélien, agent de joueurs, qui fut notamment à l'origine du rachat de Chelsea par le milliardaire russe Roman Abramovich, rêve en effet de posséder -du moins en partie- son propre club. Parmi les autres actionnaires potentiels, il y aurait également la piste d'un homme d'affaires allemand déjà propriétaire d'un club, celle d'un consortium de familles françaises très aisées situées non loin de Mouscron et, enfin, cette société espagnole d'agents de joueurs déjà intéressée par l'Excelsior en mars dernier et qui reviendrait à l'attaque via Philippe Dufermont.

Le ballon d'oxygène minimal demandé pour sauver le club à court terme (pour les 3 mois à venir) est évalué à 2 millions d'euros.