Football Il a rédigé un nouveau règlement interne qui est plus strict que celui de Wilmots.

Qui dit changement d’entraîneur dit aussi changement de règlement interne. En concertation avec son staff, Roberto Martinez a rédigé une nouvelle version d’un document plus strict que celui de Marc Wilmots.

Le règlement a été rédigé en anglais. Les arrivées tardives, par exemple, sont sévèrement punies. L’amende de 1.000 euros, qui était d’application à l’Euro, est maintenue. Même s’il s’agit d’un retard de quelques secondes.

Autre paragraphe qu’il a souhaité mettre en avant : l’interdiction de fumer, de consommer de l’alcool ou de la drogue et évidemment de se doper. La défense de fumer risque d’être un problème pour Radja Nainggolan qui, comme l’a confirmé Wilmots est un adepte de la cigarette.

S’il souhaite désormais le faire, il aura intérêt à être discret, lui qui occupait toujours sous Wilmots une chambre avec balcon. Martinez, lui, a toujours eu une hygiène de vie très exemplaire.

La légende veut qu’il n’ait jamais bu d’alcool. Mais son grand ami Jordi Cruijff l’avait obligé à boire un verre de champagne à son mariage, vu que Martinez était son témoin. Il avait mélangé l’alcool avec du Seven Up.

Autre règle qui sera de plus en plus appliquée : celle du respect de l’équipementier, Adidas. Vu que plusieurs joueurs possèdent Nike comme sponsor personnel, ils portent parfois d’autres vêtements que ceux de chez Adidas lors d’événements publics. À Chypre, Eden Hazard a vite dû enfiler un pull d’échauffement des Diables pour cacher son t-shirt Nike. Son short et la casquette à l’effigie de la marque américaine étaient plus discrets.

La grosse nouveauté concerne l’argent de la cagnotte qui ne sert plus à des activités de groupe, comme c’était souvent le cas sous Wilmots. Martinez tient à ce que la recette soit versée à des œuvres caritatives.