Football

Avec 21 buts en quatre rencontres, la Belgique est l'équipe la plus prolifique des qualifications européennes. Cinq buts ont été marqués par Romelu Lukaku. L'attaquant d'Everton, 23 ans, s'est installé comme attaquant de pointe titulaire chez les Diables Rouges.

"Que je sois le numéro un ou pas, la motivation reste la même", a raconté vendredi Lukaku, qui devrait porter son compteur à 57 caps en équipe nationale, samedi, contre la Grèce. "Je veux continuer à m'améliorer. Pour l'instant, tout se passe bien. Collectivement, nous pouvons encore progresser. Demain, il s'agira d'un test important pour nous afin de voir où nous sommes. C'est chouette de jouer en équipe nationale pour l'instant, avec plus d'espaces sur le terrain. Je veux apporter ma pierre à l'édifice, même défensivement."

Après le forfait d'Eden Hazard, c'est Kevin de Bruyne qui est à présent incertain pour le match contre la Grèce. Le milieu offensif a ressenti une gêne à l'aine jeudi soir. "Ce sont deux footballeurs du top, mais nous avons d'autres joueurs dans notre noyau qui peuvent les remplacer. Chez nous, tout le monde peut faire la différence à tout moment. Ainsi, j'ai une bonne entente avec Dries Mertens: il sait où je dois avoir le ballon, et vice-versa. Nous ne devons pas parler pour cela, nous le sentons."

Avec 21 buts, Lukaku est l'actuel meilleur buteur du championnat anglais et le meilleur buteur de l'histoire de son club en Premier League. A 23 ans, l'attaquant est dans la forme de sa vie et est félicité pour les progrès réalisés cette année. "Cette progression est liée au travail que je fournis. J'essaye toujours de faire plus que les autres, raison pour laquelle je deviens plus fort. Quel record me ferait le plus plaisir? Le prochain", a confié l'attaquant, sûr de lui. "Si on gagne 6-0 et que je ne marque pas? Je ne pense pas que cela arrivera", sourit l'attaquant. "Plus sérieusement, la route est encore longue. Il y a encore beaucoup de défis. Gagner des titres et des coupes, c'est ce qui compte."

Contrairement à ce qu'il se passe dans son club, Lukaku a parfois fait l'objet de critiques de la part des supporters suite à des occasions manquées ou des rencontres moins bien jouées. "Je ne sais pas pourquoi. Je me rends compte qu'il y aura toujours de la critique, même si je marque quarante fois dans la saison. Mais ce n'est pas nouveau pour moi: mon père (l'ancien footballeur professionnel Roger Lukaku) m'y a préparé, depuis mes six ans. Je trace ma route et elle est ce qu'elle est."