Football

L'entraîneur néérlandais d'AZ Alkmaar Dick Advocaat, 62 ans, qui a renoncé à ses fonctions de sélectionneur belge après cinq matches, pour succéder vraisemblablement à son compatriote Guus Hiddink à la tête de l'équipe nationale russe de football, s'exprime dans les colonnes de "De Telegraaf" et "AD Sportwereld" parus vendredi. Il donnera une conférence de presse en cours de journée. "Je comprends qu'en Belgique, on ne trouve pas cette situation drôle", admet-il. "Mais en me décidant aussi vite, je lui laisse quand même cinq mois pour me trouver un successeur..."

Très apprécié en Russie, où il a gagné le championnat, l'Europa League et la Super Coupe avec le Zenith Saint-Petersbourg, Advocaat, que l'on dit proche du premier ministre et ex-président Poutine, espère y poursuivre dans la voie du succès. "Le défi est intéressant, et je connais le football russe comme ma poche. J'ai des atouts pour réussir..."

Sa première mission sera de qualifier la Russie pour l'Euro-2012, dans une poule où elle affontera la Slovaquie, l'Irlande, la Macédoine, l'Arménie et Andorre.

Dick Advocaat ne cache pas que les critiques dont il a fait l'objet en Belgique, après avoir accepté de remplacer Ronald Koeman à AZ Alkmaar, a "facilité" sa décision. "Il s'est passé tant de choses", déplore-t-il. "Le ressort était un peu cassé..."

"Marc Wilmots est mon successeur idéal"

"Je n'ai pas perdu mon temps pendant un an et les Diables Rouges non plus", a déclaré l'ex-sélectionneur néerlandais de l'équipe nationale belge Dick Advocaat, vendredi lors d'une conférence de presse d'une vingtaine de minutes à Alkmaar. "Bien au contraire..."

Et de préciser: "Sur le plan de l'organisation par exemple, je pense qu'on a réglé certains problèmes dont mon successeur n'aura pas à se soucier. Au niveau du noyau j'ai le sentiment qu'on avait déjà plus ou moins fait le tour de la question. Il n'y a plus tellement d'alternatives. Enfin quant au jeu, c'est clair qu'il y a progrès. Je pense que personne ne va dire le contraire..."

Dick Advocaat a par ailleurs souligné qu'il aurait très bien pu attendre le match (amical) du 19 mai contre la Bulgarie pour annoncer sa décision. "Mais la fédération belge a maintenant un large délai de cinq mois pour prendre ses dispositions avant le début des éliminatoires de l'Euro-2012. Cela devrait suffire. Wilmots? C'est le successeur idéal à mes yeux. Il m'a en tout cas énormément aidé. En plus de cela son volume de travail est impressionnant, et il maîtrise toutes les langues, ou presque. Il est aussi très bien accepté par le groupe..."

"Je ne ferai aucun commentaire sur le fonctionnement de la fédération belge. Je dois en effet encore régler les détails de notre séparation. Je sais que l'Union Belge voudra sortir financièrement gagnante de cette histoire. Mais celà me paraît tout à fait naturel..."