Football

Si le score (3-4) peut paraître étonnant, le sélectionneur français Didier Deschamps n'a pas été surpris par le niveau de l'équipe belge qui s'est imposée face à la France en match amical dimanche soir au Stade de France.

"Sur la 1e mi-temps, la Belgique nous a été supérieure, même si le premier but est hors-jeu. Mais ils ont été hyper-réalistes, ils ont cadré cinq frappes pour marquer quatre buts. Nous avons été capable de bien réagir en 2e mi-temps, même si nous avons été menés 4-1. Nous les avons bousculés sur la fin, mais je ne suis pas surpris de la qualité du niveau de cette équipe de Belgique. Elle a de joueurs-clés dans de grands clubs. Nous n'avons pas été à notre meilleur niveau, surtout en 1e mi-temps. Puis individuellement, il y a vraiment de très bons joueurs dans cette équipe de Belgique, et il y a une dominante athlétique qui nous a fait souffrir aujourd'hui", a déclaré Didier Deschamps à la RTBF.

Alors que les deux derniers duels entre les deux pays voisins s'étaient par des scores vierges, il y a eu une avalanche de buts dimanche au Stade de France.

"Cela a été un match plaisant pour le public, moins plaisant pour l'entraîneur que je suis. Le point positif, c'est que nous avons bien réagi et marqué trois buts, mais nous avons été défaillants dans les duels", avance le sélectionneur français, qui fait de la Belgique un des favoris de l'Euro 2016 qui aura lieu en France.

"Les Belges seront candidats au titre en 2016, je le pensais déjà avant ce soir et le match de ce soir l'a confirmé", selon Deschamps.


Marc Wilmots : "Denayer: encore un bon élement qui vient s'ajouter au groupe"

Marc Wilmots estime que les Diables rouges tiennent leur match référence mais qu'il ne faut pas s'attarder sur cette victoire face à la France (3-4). Pour le sélectionneur, l'important est de prendre des points vendredi au Pays de Galles. "Nous avons mené 0-2 et 1-4 avant de prendre deux buts tout à la fin. Tant mieux, pour Didier Deschamps car sans cela, cela aurait été une vraie punition".

"Notre domination a été constante. Avant les changements, nous nous sommes créés pas mal d'occasions et nous aurions pu marquer encore plus de buts. J'ai décidé de faire tourner le noyau car il fallait éviter que certains éléments ne puisent trop dans leurs réserves. Evidemment, ce n'était pas facile pour certains joueurs, qui n'ont plus participé à une compétition depuis dix jours. Ils ont bien travaillé pendant le stage et cela s'est vu car ce n'est pas donné à tout le monde de mettre quatre goals au Stade de France. Au début de la rencontre, nous avons défendu un peu trop bas. Puis, le moteur a commencé à tourner et cela aurait pu être 0-3 à la mi-temps", a déclaré Wilmots à la RTBF.

Quel enseignement tire-t-il de ce succès. "Je suis content de notre organisation. Nous sommes allés vers l'avant bien groupés. En jouant bien serrés dans l'axe, nous avons bloqué les Français. J'ai apprécié la prestation de Jason Denayer. Je le suis depuis longtemps et c'est manifestement un bon élément supplémentaire, qui vient s'ajouter au groupe. Dommage, ce coup qu'il a reçu sur la cheville. C'est aussi pour cela que je l'ai remplacé. Autre satisfaction, le triangle au milieu a très bien marché."

Le point négatif? "Les deux buts pris en fin de match. Mais bon si on en marque un de plus que l'adversaire, ça me va. L'important c'est de jouer vers l'avant. C'est que l'on doit faire au Pays de Galles où, cette fois, il y a des points en jeu"