Football

On reproche souvent aux footballeurs de débiter des banalités à longueur d'interview. Mais certains d'entre eux n'ont pas eu leur langue dans leur poche. Des fois, on vous l'accorde, avec un soupçon de vanité. Petit florilège de "punchlines" lâchées par des joueurs aussi mythiques sur le terrain qu'en dehors.


Diego Maradona

"Être dans la surface et ne pas pouvoir tirer, c'est comme être en soirée et danser avec sa sœur... "



Alcides Ghiggia (buteur uruguayen en finale du Mondial 1950)

"Il n’y a que trois personnes qui ont réussi à faire taire le Maracana d’un seul geste : Frank Sinatra, le pape Jean-Paul II et moi."



Mario Balotelli

"Je célèbre pas mes buts parce que c’est mon travail. T’as déjà vu un facteur sauter de joie quand il vient de livrer un colis ?"



Eric Cantona

"Je ne joue pas contre une équipe en particulier. Je joue pour me battre contre l'idée de perdre."



Georges Best

"Si j’avais eu le choix entre dribbler cinq joueurs puis marquer un but en pleine lucarne de 40 mètres à Anfield (NdlR: le stade de Liverpool) et me taper Miss Monde, j’aurais eu du mal à me décider. Par chance, les deux me sont arrivés."



Pelé

"Partout où vous allez, il y a trois icônes connues par tout le monde : Jésus Christ, Pelé et Coca-Cola."



Raymond Goethals

"Cantona m’a dit un jour alors que je lui annonçais qu’il était remplaçant : "On ne met pas Canto sur le banc". Je lui ai répondu : "Prends une chaise et assieds toi à côté, alors."



Zlatan Ibrahimovic (à son départ du PSG)

"Je suis arrivé comme un roi, je pars comme une légende." 



Johan Cruyff

"Jouer au foot, c'est très simple, mais jouer un football simple est la chose la plus difficile qui soit."



Dennis Bergkamp

"Derrière chaque coup de pied dans un ballon, il doit y avoir une idée."



En Bonus: Albert Camus

"Ce que je sais de la morale, c’est au football que je le dois… "